Poursuivons notre tour de France avec Antoine Ly dans la Drôme provençale, à Nyons. Sur son marché, avec ses habitants, on va respirer le tilleul, on va apprendre à reconnaître les olives de qualité, nous parlons d’un centre d’hébergement d’urgence et de l’accès au numérique en zone rurale.

Place du marché à Nyons
Place du marché à Nyons © Radio France / Marion Philippe

Bienvenue sur le marché de Nyons. Cette ville de 6800 habitants se situe dans le Parc naturel régional des Baronnies Provençales.

On cumule ici tous les clichés sur le Midi de la France : les champs de lavande, les oliviers, des vignes à perte de vue, et bien sûr le chant des cigales. Sans parler de la chaleur ! Aujourd’hui il fait 33 degrés. Ici, on vit la plupart du temps, les volets fermés. 

Mais si on a eu envie de venir à Nyons, ce n’est pas pour la carte postale. C’est parce qu’il s’y passe beaucoup de choses passionnantes : on s’intéresse à une association qui se bat contre la fracture numérique, nous parlons aussi du travail mené dans un centre d’hébergement d’urgence, notre émission aura des parfums de tilleul et nous allons nous brancher sur les bonnes ondes d’une radio associative locale. On se laisse aussi bercer par des chants bulgares. Et à l’heure de l’apéro, Regine Bres nous fait découvrir sa spécialité, « l’affinade », une crème d’olives. 

Le marché se trouve juste en face de la mairie de Nyons, un cadre somptueux. Quand on lève la tête, on peut admirer le massif des Baronnies, et de l’autre côté de la place, on voit une imposante statue de la vierge Marie, légèrement sur les hauteurs.

Invités 

  • Jean-Jacques Cornand, responsable du Syndicat des producteurs de tilleul officinal des Baronnies. Tilleul qui fournit notamment la marque 1336, la scop des Fralib à Géménos. La culture du tilleul est multiséculaire, elle avait disparu, mais a été réimplantée.  
  • Yves Favron, de l'association Intervalle, centre d’accueil et d’hébergement d’urgence. Cette association est née dans les années 90 à la suite de ratonnades contre des saisonniers. Elle aide les SDF, les migrants, les toxicomanes, en leur apportant gîte et couvert. Ils mettent en place aussi des chantiers d’insertion et participent  à la vie locale 
  • Pauline Lemaire, animatrice, réalisatrice et coordinatrice de la webradio RadioLà, à Dieulefit. 
  • Géraldine Savignat, médiatrice numérique à l’association Aventic, qui facilite l’accès de tous au numérique, et évite ainsi le désenclavement social et culturel. IIs ont créé des ateliers dans les écoles, les maisons de retraite, les mairies. 
  • Apero : Régine Brès, de la ferme de Bres, oléicultrice. Elle nous fait goûter une variété d'olives noires de Nyons, "la tanche", protégée par une AOC et la spécialité de la maison Bres : "l'affinade"
  • Musique : le chœur de femmes, MonaLisa, nous interprètera un chant bulgare.  

Prochains rendez-vous 

  • Vendredi 10 juillet : Bruz, Ille-et-Vilaine 
  • Lundi 13 juillet : Mulhouse, Haut-Rhin  
  • Mardi 14 juillet : Brive, Corrèze 
  • Mercredi 15 juillet : Saales, Bas-Rhin 
  • Jeudi 16 juillet : Boussac, Creuse 
  • Vendredi 17 juillet : Saint-Avold, Moselle  
  • Lundi 20 juillet : Saint-Jean-Pied-de-Port, Pyrénées-Atlantiques
  • Mardi 21 juillet  : Clisson, Loire-Atlantique 
  • Mercredi 22 juillet : Cenon, Gironde 
  • Jeudi 23 juillet : La Roche-sur-Yon, Vendée 
  • Vendredi 24 juillet : Biscarosse, Landes 
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.