Ce matin, direction le petit marché des Eyzies, en Dordogne. On y parle habitat sous toutes ses formes, de la grotte de Lascaux aux cabanes d'aujourd'hui, en passant par les maisons troglodytes !

Peinture rupestre aux Eyzies
Peinture rupestre aux Eyzies © Radio France / Raphaelle Pluskwa

Ce matin, nous sommes au cœur du Périgord noir, et ici on en voit de toutes les couleurs. En face de nous, il y a cette fascinante falaise dorée, qui abrite des maisons troglodytes, et la forêt plus verte que verte tout autour, vivante, pleine de rivières scintillantes et de cascades cachées. Dans ce village du Sud-Ouest, on est tous d’accord pour se parfumer à la truffe, faire du canoë avec son foie gras dans les poches et s’envoyer un confit de canard au petit déj. 

Ici, pour l’aventurier qui veut faire gras, c’est le paradis. Nous, on est arrivés hier soir, comme d’habitude. On s’est installés au café qui nous sert de studio radio,  « Le Carpe Diem », et on a profité de l’instant présent pour papoter avec les gascons. Un monsieur aussi m’a attrapé le bras : « et vous savez quoi France Inter, je vais vous dire la vérité, le Périgord noir c’est le meilleur, le vert, le pourpre, tout ça, c’est pas mal, mais le noir, c'est autre chose c’est le début de l’homme  ». Le début de l’homme, il n’a pas tort ce monsieur. On le voit tout de suite, au dessus de nos têtes, Cro-Magnon sculpté dans la pierre, géant, ses longs bras ballants, un peu mélancolique, et tous les enfants pensent que c’est le vrai. 

Les invités 

La séquence apéro 

Gérard Mosiniak, consultant culinaire, ancien cuisinier de Keith Richards 

Jérôme Feletin, du restaurant La Maison

Programmation musicale
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.