"Rendez-vous place du marché" fait étape à Thionville, avec Antoine Ly. Au programme : quotidien des frontaliers qu'on appelle les "Lulus"car ils font tous les jours le trajet jusqu'au Luxembourg, engagement associatif et amitié franco-italienne !

Sur la place du Luxembourg à Thionville en Moselle
Sur la place du Luxembourg à Thionville en Moselle © AFP / GÉRARD LABRIET / PHOTONONSTOP

Les personnes rencontrées à Saint-Avold et Hayange nous disent que Thionville est une ville bourgeoise. Et c’est vrai que le contraste nous a surpris. On doit l’avouer, les immeubles semblent plus beaux, les rues plus fleuries… Il fait bon se promener le long de la Moselle. Dans le centre-ville, les rues piétonnes donnent parfois sur d’anciennes maisons seigneuriales… On sent tout de suite qu’ici, on a davantage de moyens. Cette commune de 40 700 habitants a pourtant, elle aussi, un passé sidérurgique. Ses deux anciens sites miniers sont devenus des éco-musées.

Comme les autres villes de la région, son histoire est fortement liée à l’Allemagne. Selon les périodes, Thionville était germanique … Elle changeait alors de nom … Elle s’appelait "Diedenhofen" … Mais aujourd’hui, Thionville est lié à un autre pays, le Luxembourg, tout proche. Au point que qu’une centaine de milliers de Lorrains fait quotidiennement « l’aller-retour » pour le travail avec la capitale, Luxembourg. Les habitants de Thionville entretiennent une relation ambigüe avec les Luxembourgeois…qu’ici on préfère appeler les « Lulus »…

Nous sommes attablés en terrasse du café "Le Marignan", juste en face du marché. 

À Thionville dans le département de la Moselle en région Grand Est
À Thionville dans le département de la Moselle en région Grand Est © Radio France / Irène Ménahem / France Inter

Les invités 

  • Valérie Robert, frontalière
  • Julien Dauer, responsable du service juridique de l'association Frontaliers Grand Est
  • Nicolas Turon, artiste, comédien, metteur en scène, raconteur d'histoire de la Compagnie des Ô

Le film documentaire, "On fait avec..." réalisé par Aymeric Swiatoka sur le travail de la Compagnie des Ô est à visionner ici

  • Jéromine Villeger, militante dans différentes associations comme "Action froid" ou "Les Raccoleuses"
  • La Schlapp sauvage, duo folk 

La séquence apéro 

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.