Nous sommes aujourd'hui dans le Bas-Rhin, à Saâles, où politiques et citoyens se mobilisent pour maintenir les commerces et les services.

En plein cœur de la vallée de la Bruche dans le Bas-Rhin (Grand-Est) avec Strasbourg à l'horizon
En plein cœur de la vallée de la Bruche dans le Bas-Rhin (Grand-Est) avec Strasbourg à l'horizon © AFP / JEAN ISENMANN / ONLY FRANCE

Nous sommes en direct de Saâles, à une heure en voiture de l’Allemagne. Ici, on est à cheval entre l’Alsace et la Lorraine. Saâles a longtemps servi de route du sel depuis l’époque gauloise…d’où son nom.

Faire le tour de ce village de 800 habitants, c’est assez rapide. Car Saâles fait moins de 10 km2. Cette commune ne manque vraiment pas de charme. Son église, ses petites maisons alsaciennes… Les montagnes vosgiennes à perte de vue.

Mais si on est venu à Saâles, c’est pour d’autres raisons. Malgré sa petite taille, ce village intrigue par son dynamisme et sa créativité en matière de développement durable. Autre particularité : il n’a pas succombé à la désertification, et a réussi à maintenir son tissu économique.

Derrière cette réussite, portée collectivement avec les habitants, il y a un homme : Jean Vogel. Maire de Saâles pendant 25 ans, producteur de petits fruits, il a passé la main aux dernières élections à Romain Mangenet. 

Invités : 

  • Jean Vogel, paysan producteur de fruits rouges, ancien maire de Saâles, auteur de L’Appel de Saâles, le combat d’un maire pour réveiller la France rurale, La Nuée Bleue editions
  • Annie Girardin, Maire du Val d’Ajol, elle vient d'être élue dans cette ville des Vosges. 
  • François Huguet, orthophoniste, à la Maison de santé de Saâles
  • Catherine Habersetzer , elle tient la Maison d'hôte "Bluets et Brimbelles", elle est aussi pâtissière, elle nous a préparé une tarte aux bluets
  • Christian Haessig, le fondateur de la laiterie Climont
  • Brigitte Simonin, bouchère 
  • Eric Boufflerd, épicier depuis 20 ans à Saâles et directeur du TAV, le Théâtre amateur de la Vallée de la Bruche 
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.