Nous avons quitté le continent pour l'Ile de Ré, l'île fantasmée, en Charente-Maritime. Hors saison, elle compte 18 000 habitants et cette population est multipliée par 10 en été ! Mais qui sont les habitants de ce paradis touristique ?

Bienvenue à Ars-en-Ré, à l'île de Ré, en Charente-Maritime
Bienvenue à Ars-en-Ré, à l'île de Ré, en Charente-Maritime © AFP / AZAM JEAN-PAUL / HEMIS.FR

On a eu envie de venir découvrir « Ré la blanche » pour la teinte de ses masures bien sûr, pour ses roses, ses bicyclettes, ses oiseaux migrateurs et ses marais salants.

Mais l’île de Ré, ce n’est pas qu’une carte postale. Il y a aussi l’envers du décor de rêve. C’est aussi ça qu’on a voulu voir, une ville avec ses complexités qui ont surgi lors du confinement. Le degré des tensions entre les autochtones et les Parisiens ont surpris à ce moment-là.

Ce matin, on est au marché d’Ars-en-Ré. C’est l’une des 10 communes que compte l’île. Son église Saint-Etienne est bien connue à cause de son long et immense clocher noir et blanc. On le voit de loin puisqu’il sert de repère pour les navigateurs.

Bienvenue à Ars-en-Ré avec Rendez-vous place du marché
Bienvenue à Ars-en-Ré avec Rendez-vous place du marché © Radio France / Marion Philippe / France Inter

Invités :

  • Donin, qui anime le marché d’Ars depuis 40 ans, avec son manège mythique, il est LA figure d'Ars-en-Ré
  • Tristan de Pelseneer, fondateur de l’association L’Apporte Bonheur, qui se mobilise autour de la protection de l’environnement sur l’île, notamment autour du ramassage et recyclage des déchets
  • Emmanuel GIREAU, surveillant de prison à la Maison centrale de Saint Martin de Ré, syndicaliste à Force ouvrière
  • Loïc Abisset, président de la coopérative des sauniers de l’Ile-de-Ré.
  • Cédric Fortunier et Thomas Miard, aquaculteurs
L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.