Rendez-vous place du marché, aujourd'hui pour cette nouvelle émission en pays occitan, à l'extrême-sud de l'Aude, à Cucugnan ! On a planté nos micros dans ce petit bourg de 123 habitants, tous attablés à la terrasse de l’épicerie de Caroline dans la rue principale du village au milieu des commerçants.

Cucugnan
Cucugnan © Radio France / Marion Philippe/France Inter

Cucugnan, c’est un nom, un petit bijou protégé qui fait rêver. On ouvre les anciens livres d’école d’Alphonse Daudet et on voit s’affoler le curé dans les ruelles. Si on lève les yeux, les ailes du moulin se mettent à tourner et le meunier, tout à son affaire, prépare le pain. Plus vrai que la fiction, Cucugnan c’est du concret. Autour de nous c’est les corbières, les montagnes souveraines, la folie des châteaux  dans le ciel dressés comme des phares sur leurs pitons rocheux : nous sommes bien en pays Cathare. Cucugnan, c’est un coup de foudre, un tableau ocre et rose, avec des cascades, des papillons partout, une  terre qui joue du coude avec l’Espagne. Tout ici semble être en  harmonie, une partition géographique sans fausses notes.

Sur le marché de Cucugnan, des images de Marion Philippe

Invités :

  • Roland Feuillas : ancien ingénieur à Paris, il a tout quitté pour devenir un boulanger humaniste à Cucugnan, au Maîtres de mon Moulin. Il entretient un rapport quasi-mystique à son pain, qu'il produit à partir de ses propres farines, et utilisant son propre blé issu de variétés anciennes, qu’il exporte dans les grandes maisons du monde entier.   
  • Laurent Cavalié : Musicien et chanteur, il est le porte-parole de la nouvelle génération de la musique occitane tout en étant collecteur du patrimoine musical et poétique languedocien. Des extraits de ses chansons sont à écouter ici.
  • David Maso : Passionné par le catharisme et les châteaux depuis son adolescence, il a exercé tous les métiers qui pouvaient s’y rattacher : archéologue, maçon, guide... Amoureux de sa région, c'est un militant du tourisme local qui souhaite que les français (re)découvrent le plaisir de vivre en France, dans un contexte où il sera compliqué de voyager cet été.   
  • Bruno Schenck : Ancien cadre de chez Renault, il a tout plaqué pour faire du vin dans les Corbières, le Domaine du Grand Arc. Un grand militant du slow et de la contemplation...

Des rencontres en vidéo

L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.