Nous sommes au marché de Saint-Sauveur-en-Puisaye dans l’Yonne, village natal de Colette. Avec nos invités, on va voir comment l’aura de la romancière a transformé le village.

Saint-Sauveur en Puisaye, village qui a vu naître Colette.
Saint-Sauveur en Puisaye, village qui a vu naître Colette. © AFP / RIEGER Bertrand / hemis.fr

Bienvenue à Saint-Sauveur-en-Puisaye en Bourgogne ! 

Nous sommes au nord-ouest de la Bourgogne et à 1h30 de Paris. Ici on nous dit que depuis que la maison de Colette a ouvert ses portes, le village revit. 

Colette, la paria, la mal aimée, la sorcière à qui les habitants de Saint-Sauveur-en-Puisaye jetaient des pierres, est aujourd’hui sacrée reine en son pays, fierté locale et touristique de la région, la Sainte Sauveuse, c’est elle. 

Hier Françoise m’a dit : « C’est simple, Saint-Sauveur avant c’était mort. Heureusement qu’on a Colette. Sa famille en a bavé ici, mais elle adorait sa maison ». Dans les premières pages de Claudine à l’école, Colette raconte : « C’est un village pas très joli et que pourtant j’adore ». Et plus tard elle écrira « J’appartiens à un pays que j’ai quitté ».

Saint-Sauveur-en-Puisaye, c’est un pays d’oxymore qu’on déteste et qu’on adore. Tout autour de nous, il y a des petites collines et des forêts douces, des belles maisons bourgeoises et des ateliers d’artistes. C’est un Eden provincial avec une pointe de nostalgie qui plane. Depuis un an, les maisons partent comme des petits pains. Effet Covid, effet Colette, exode urbain : Saint-Sauveur accueille les citadins exilés en mal de verdure, de calme et de poésie. 

Nous sommes attablés dans la cour du Point Bar, c’est le café tenu par Jean-Christophe Pichereau, juste en face du marché. 

Nos invités

  • Frédéric Maget, directeur de la Maison de Colette, président de la Société des amis de Colette
  • Yohann Corde, maire de Saint-Sauveur en Puisaye 
  • Claude Besson, paysan à la retraite  
  • Gaëtane Prouvost, violoniste joue une étude en forme de habanera de Ravel 
  • Cyril Gilet, garde-forestier
  • Constantin Lemesle, brasseur à la Brasserie des Mauvais Garçons
  • Christine Pères, libraire

Merci à Jean-Christophe Pichereau, patron du Point Bar pour son accueil

La carte postale 

Visite de la maison de Colette avec la jeune guide Sacha

« Un été avec Colette » c’est tous les jours dans la matinale de France Inter avec Antoine Compagnon, alors on s’est dit pourquoi pas ? Si on vous emmenait pour de vrai, chez Colette, dans son marché, son café, sa rue, sa maison.

Programmation musicale :

  • Coquelicot  de Laura Cahen et Yaël Naim
  • Kid born in space par Cola Boyy
  • Des ronds dans l’eau de Musica Nuda
L'équipe
Contact