Quoi de neuf dans la comédie romantique, depuis les classiques hollywoodiens des années 40 ? En studio, Manu Payet et Antoine Sire nous font voyager d’une époque à l’autre.

Manu Payet lors de la présentation du film "Tout pour être heureux"
Manu Payet lors de la présentation du film "Tout pour être heureux" © Sipa / GUILLAUME SOUVANT/SIPA

Depuis qu’il a été Alex et Simon, dans Radiostars et Les infidèles, Manu Payet fait définitivement partie du paysage cinématographique français. Plus particulièrement celui de la comédie romantique française. Acteur, ou même désormais réalisateur, il est devenu l’incontournable meilleur pote, le copain indécis ou le papa débordé. L’amour c’est mieux à deux, Un peu, beaucoup, aveuglément, Tout pour être heureux,… : autant de comédies sentimentales qu’il compte à son actif.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Antoine Sire, pour sa part, est spécialiste du cinéma hollywoodien. Il publie à l’automne un ouvrage sur les actrices qui ont construit le mythe hollywodien : Hollywood, la cité des femmes.

Avec ses deux invités, Guillemette Odicino fait le point sur les similitudes entre les comédies hollywoodiennes de l’entre-deux-guerres et celles d’aujourd’hui. Elles ne sont finalement pas si différentes…

  • Le tube qui tache d'Antoine Sire : "Guarda come dondolo" de Eduardo Vianello
2 min

Le "tube qui tache" d'Antoine Sire : "Guarda come gondolo" d'Eduardo Vianello

Par Guillemette Odicino

Histoires d’elles

Katherine Hepburn
Katherine Hepburn © Sipa / SUNSHINE INTERNATIONA/SIPA

Portrait à deux voix de Katharine Hepburn, dont les performances ont été récompensées par quatre Oscars – un record !. La présence d’Antoine Sire est l’occasion d’un échange avec Guillemette Odicino autour de la carrière de « la plus grande actrice de légende du cinéma américain », selon les termes de l’American Film Institute.

Filmographie sélective

Extrait audio

  • Katharine Hepburn reçoit l'Oscar de la meilleure actrice en 1968, vidéo YouTube.
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Retrouvez-nous aussi sur Facebook et Twitter (@OdicinoG) !

Crédits générique : "Have some pride" de People Like You (Pschent).

Les invités
  • Manu PayetComédien, humoriste, animateur de radio et de télévision
  • Antoine SireSpécialiste du cinéma hollywoodien
  • Eric LibiotRédacteur en chef Culture à L'Express
Les références
L'équipe
Contact
Thèmes associés