Au moment où Baz Luhrmann sort une série sur la naissance du hip-hop, Guillemette Odicino, Joey Starr et Laurent Rigoulet racontent la vraie histoire du hip-hop, sur fond de films.

JoeyStarr au festival du film romantique à Cabourg, 2016
JoeyStarr au festival du film romantique à Cabourg, 2016 © Maxppp / WOSTOK PRESS

Le Bronx des années 1970, la cause noire-américaine, le rap,... : autant d'aspects d'une culture devenue primordiale dans le monde du cinéma, et celui de la musique.

Joey Starr, rappeur et acteur, ex-membre du groupe Suprême NTM, est l'un des héritiers directs de cette culture. Un temps passionné par celle-ci, il maîtrise parfaitement le sujet .

Pour sa part, le grand reporter à Télérama Laurent Rigoulet publie cet été le roman "Brûle". La fiction se déroule dans le Bronx pendant les années 1970, ce vivier si propice à l'émergence du hip-hop.

Richard Prior, 1994
Richard Prior, 1994 © Sipa / Reed Saxon/AP

Nourrie de références cinématographiques, la discussion des invités avec Guillemette Odicino revient sur la naissance de ce courant musical. Ils font la lumière en particulier sur quelques fausses idées transmises par la série de Baz Luhrmann, The Get Down.

En prime, Laurent Rigoulet présente l’une des figures de l’humour et du cinéma noir-américain, Richard Pryor.

Références filmographiques

Couverture de "Brûle" de Laurent Rigoulet
Couverture de "Brûle" de Laurent Rigoulet

Retrouvez-nous aussi sur Facebook et Twitter (@OdicinoG) !

Crédits générique : "Have some pride" de People Like You (Pschent).

Les invités
Programmation musicale
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.