Se chauffer avec son ordinateur

Alors que les prix du gaz et de l'électricité augmentent d'année en année, une start-up parisienne lance "le radiateur à calculs". Qui n'a jamais eu cette sensation : un ordinateur portable sur les genoux, un site visité, un mail envoyé. Et voilà que vos cuisses commencent à cuire. L'ordinateur chauffe et vous aussi. C'est cette énergie que Paul Benoit, le président de Qarnot Computing a eu l'idée d'utiliser.Ce n'est pas votre petit ordinateur qui va chauffer tout votre appartement ou votre maison. Il n'est pas assez puissant. Pour que ça marche, il faut une entreprise. Par exemple : une société d'animation 3D, gourmande en energie et en calculs. Quand un employé lancera un dessin, le calcul ne se fera plus au sous-sol, dans les centres de données, là ou sont regroupés les ordinateurs de l'entreprise, mais chez vous... Dans votre radiateur, à distance, grace à une connexion internet.

Le radiateur à calcul de Paul Benoit
Le radiateur à calcul de Paul Benoit © Radio France

L'avantage pour l'habitant : se chauffer sans payer. Il faut juste acheter le radiateur. Les entreprises, elles, n'auront plus besoin de construire de Data Center, chers à entretenir et à climatiser. Les 1ers à tester ces radiateurs : la ville de Paris, qui doit équiper 100 logements dès cet été et l'institut Paris Tech recevra une trentaine de radiateurs dès ce mois d'avril.

La page Facebook de l'Elysée prise d'assaut par des supporters

Pas ceux du match PSG- Barcelone de ce soir. Non, ce sont des supporters marocains qui ont envoyé des dizaines de messages à François Hollande. "Je sais que vous ne lirez jamais ces commentaires (...), mais votre visite au roi du Maroc attristera plus de 70 000 supporters". Voilà ce qu'écrit par exemple Zakaria. Que se passe-t-il donc? Demain, François Hollande sera en visite au Maroc, à Casablanca. Du coup la demi finale de la Coupe arabe contre une équipe du Koweït, au stade de la ville a été délocalisée pour raisons de sécurité. Le match aura lieu à une centaine de kilomètres de là, dans un stade bien plus petit. Les supporters demandent donc à François Hollande de décaler sa venue... ou d'intervenir contre cette décision.

Le PSG soigne son image sur internet

Il y a eu un frémissement, jeudi dernier.. Paris, qui reçoit ce soir le FC Barcelone au Parc des Princes pour les quarts de finale de la ligue des champions est devenu plus populaire que l'OM sur Facebook. Plus de2 millions 370 000 fans. Une passation de pouvoir" alors largement décryptée. Une passation révélatrice de la nouvelle envergure du club et une autre façon de renforcer son image à l'étranger. . Le hic, c'est que depuis, Marseille est repassé devant, se targuant "d'être à jamais premiers dans le coeur des Français".

le psg va tester ses ambitions européennes face au barça
le psg va tester ses ambitions européennes face au barça © reuters

N'empêche.. .Les réseaux sociaux ne sont pas pris à la légère par le club. Lors de son rachat en 2011, le PSG n'avait que 500 000 fans. Depuis employés s'occupent spécialement d'internet avec diffusion de photos, de vidéos et avec surtout des places à gagner. Et c'est vrai que c'est important parce que le net donne de la visibilité aux sponsors notamment. Aujourd'hui, le PSG, reste tout de même bien petit par rapport à Barcelone. Plus de 41 millions de fans Facebook. Grand écart aussi sur Twitter.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.