Prochainement sur vos écrans, le fruit d’une nouvelle expérience d’Arte web TV : « La contre-histoire d’Internet »

Vous savez que nous célébrons en ce moment les 20 ans du web, avec notamment l’apparition du premier site internet le 30 avril, celui du CERN, le Centre Européen pour la Recherche Nucléaire, qui venait de recruter le père du world wide web (les désormais célèbres www.).

Arte Web TV a décidé de marquer l’évènement en proposant, un documentaire (diffusion prévue le 14 mai) et surtout, depuis quelques jours, un site collaboratif où tous les acteurs du web peuvent apporter leurs témoignages. L’histoire d’internet racontée par ceux qui l’ont fabriqué, c’est ce que propose ce site.

Quant au documentaire de Sylvain Bergere, Jean-Marc Manach et Julien Goetz, on y voit un entretien exceptionnel avec le fondateur de wikileaks, Julian Assange, mais des choses plus pittoresques, comme ce récit des débuts du contre espionnage informatique : le général Jean Guyaux, surnommé « La Baleine » directeur scientifique à la DST et Daniel Martin, fondateur du département informatique de ce même service, y racontent leurs débuts.

Interviews du général Jean Guyaux et de Daniel Martin

Donc, le site collaboratif, pour partager votre expérience et vous enrichir de celles des autres, c’est sur arte.tv, et le documentaire à l’antenne, c’est sur Arte, le 14 mai à 22h35.

Une contre-histoire des internets
Une contre-histoire des internets © arte

Pour la première fois, les ventes de smartphones dans le monde ont dépassé celles de portables classiques au premier trimestre

Il s’en est vendu 216 millions 200.000, soit 51,6% des ventes totales selon le cabinet américain IDC. Et Samsung reste le leader du marché.

Samsung justement vient de lancer son Galaxy S4. Très attendu par les fans de technologies nouvelles, cet appareil serait plus fragile que son prédécesseur. C’est ce qui ressort des tests réalisés par l’assureur américain Square Trade, qui est spécialisé dans l’assurance de ce type de matériel. Les matériaux utilisés engendreraient un risque accru de voir le S4 vous glisser des mains. Un critère comme un autre à prendre en compte avant une décision d’achat…

Apple vient d’annoncer pour sa part la fin du support technique de son iPhone 1

Donc, si vous êtes maladroit, faites très attention au vôtre : après le 11 juin, vous ne pourrez plus le faire réparer…et il deviendra un objet de collection.

Le plus petit film du monde, estampillé, certifié par le Guiness Book des records vient d’être présenté par les chercheurs de la société IBM

Afin d’expliquer la science de façon compréhensible par tous, le film s’appelle « Un garçon et son atome ». On y voit un petit personnage jouant avec un atome, il dure une minute trente et il a été réalisé grâce au microscope élaboré chez IBM. Un engin qui pèse 2 tonnes, ne fonctionne que par une température de -268° et peut agrandir les objets 100 millions de fois. L’engin a donc permis de positionner et filmer les atomes pour créer cette animation.

Une nouvelle histoire de crow funding

Une façon de financer toutes sortes de projets par les dons des internautes : cela marche dans toutes sortes de domaines, santé, environnement, science, mais plutôt bien dans celui de l’art. Le Le Monde nous apprend ainsi que le cinéaste américain Zach Braff vient de financer en 5 jours son nouveau long métrage, "I wish I was here" grâce au site Kickstarter : 2 millions de dollars collectés en moins d’une semaine. En France, le site en pointe dans le crow funding, c’est KisskissBankbank.

Un an sans Internet : l'expérience

L’histoire se passe aux Etats-Unis, où l'un de nos confrères, Paul Miller sort tout juste d’un an d’abstinence, un an SANS INTERNET. Câble réseau débranché, wifi désactivé et smartphone au placard.

Depuis mercredi, Paul est de retour sur le net. Et il raconte qu’après quelques semaines de salutaire désintoxication, il a fini par passer ses journées vautré sur son canapé devant…sa télé. Plus d’échanges avec ses amis, réels ou virtuels, des rapports distendus avec sa famille ou ses collègues, bref la preuve qu’Internet fait désormais partie de la vraie vie, et que vivre sans n’est plus possible, pour quelqu’un de sa génération (il a aujourd’hui 27 ans). « J’avais tort » conclut-il.

Paul Miller, est un peu partout en ce moment, vous trouverez son témoignage sur le site du Nouvel Observateur ou sur le magazine spécialisé PC INpact.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.