On ne sait pas si c'est le préfet de Moselle lui-même qui gère (sans doute pas) mais il a une sacrée patience. Hier, il a fait face à de nombreux tweets d'élèves mosellans réclamant un arrêté préfectoral pour interdire la circulation des bus scolaires. Des tweets bourrés de fautes d'orthographe et surtout dans un langage fleuri : "Vazy fou un arrêt préfectoral fais pas ta lope-sa" ou "Met un arreter prefectoral ou jte nike ta mere"... Le compte officiel de la préfecture a répondu à chacun avec un calme olympien : "Êtes-vous sûr d'utiliser le ton adéquat ?" Il finit même par tweeter, un peu désabusé : "Ceux qui réclament le plus de ne pas aller à l'école sont ceux qui semblent en avoir le plus besoin..." Des échanges qui ont même donné lieu à un Tumblr recensant les plus belles perles de ces élèves un peu énervés...

Un studio de jeux lyonnais consacré par le magazine Edge

Le jeu Dishonored a été développé par une cinquantaire de personnes contre près de 700 pour Assassin 3
Le jeu Dishonored a été développé par une cinquantaire de personnes contre près de 700 pour Assassin 3 © Bethesda

Le prestigieux magazine britannique publie aujourd'hui son classement des 50 plus grands développeurs de jeux vidéo, et à la 9e place, on trouve un petit Français : Arkane Studios. Il devance des poids lourds du domaine (comme Blizzard par exemple, créateur de World of Warcraft), des structures beaucoup plus grosses qu'Arkane.

Et à l'origine de cette reconnaissance il y a un seul jeu, Dishonored, sorti fin 2012 et encensé par la critique et les joueurs

Julien Roby est producteur exécutif chez Arkane Studios (interrogé par Philippe Bardonnaud).

Google Chrome va bientôt pouvoir vous entendre

Le navigateur Internet vient de lancer sa version 25, elle est pour l'instant en phase de test... Et elle ajoute une grande nouveauté : la reconnaissance vocale. Un système qui pourra être utilisé non seulement pour surfer sur Internet sans toucher son clavier mais aussi pour développer toutes sortes d'applications.

Pirates des Internets

<img src="https://cdn.radiofrance.fr/s3/cruiser-production/2013/01/3de16791-5fa4-11e2-a7b7-782bcb76618d/640_tpbafk.jpg" alt="The Pirate Bay, le film, bientôt disponible en téléchargement" width="289" height="214" />
The Pirate Bay, le film, bientôt disponible en téléchargement © Radio France
The Pirate Bay, le célèbre site de référencement de liens torrents, basé d'abord aux Pays-Bas puis en Suède, va bientôt être le sujet d'un film. Ironique, pour celui qui a longtemps été pour l'industrie de la culture LE symbole du piratage de films, de séries, de musique... Souvent attaqué, jamais coulé, le site sera bientôt le thème d'un film documentaire, dont la bande-annonce vient de sortir...Et marche très bien : près de deux millions de vues sur YouTube en cinq jours.

Un film qu'on pourra évidement télécharger, gratuitement, même si les auteurs ne sont pas contre une petite participation financière (volontaire) pour boucler leur oeuvre.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.