L'Elysée piraté. L'Express parle d'un des hold-up les plus audacieux réalisés contre l'Etat français, un cyber espionage orchestré par les Etats-Unis. L'affaire remonte au mois de mai dernier, entre les deux tours.

Après s'être rapproché de plusieurs employés de l'Elysée via Facebook, les assaillants leurs ont envoyé par mail une invitation à se connecter à un faux intranet du Palais présidentiel. N'y voyant que du feu, les employés ont alors tapé leur identifiant et mot de passe. Une fois ces données récupérées, les pirates informatiques se sont facilement introduits dans le système informatique de l'Elysée et y ont installé un logiciel espion.

Leur cible : plusieurs ordinateurs de proches conseillers de Nicolas Sarkozy dont le Secrétaire général de l'Elysée, Xavier Musca. Mais pas celui de l'ancien Président de la République. Et pour cause, il n'en avait pas !

Selon L'Express , même si les pistes ont été brouillées, cette cyber attaque proviendrait des Etats-Unis, un allié qui aurait eu besoin de s'assurer du soutien indéfectible de la France.

Microsoft lance sa classe immersive. Alors que la France est encore et toujours la mauvaise élève dans l'utilisation du numérique à l'école puisqu'elle pointe à la 24ème place sur 27 au niveau européen.

Classe immersive Microsoft
Classe immersive Microsoft © Hélène Chevallier

Le groupe a inauguré hier dans ses locaux à Issy-les-Moulineaux un nouveau genre de salle de classe : les tables et les chaises d'écoliers ont été remplacés par quelques fauteuils confortables, des tables tactiles, des dispositifs de réalité augmentée ou des sols intéractifs. Microsoft ouvre les portes de cette classe à tout le monde enseignant, de la maternelle au supérieur.

Les élèves peuvent venir tester ces nouvelles technologies ; il suffit de s'inscrire sur le site de Microsoft.

Le compte twitter du vice-premier ministre israélien également piraté.

Le compte twitter du vice-premier ministre israélien piraté
Le compte twitter du vice-premier ministre israélien piraté © Radio France

Ce sont des dizaines de messages pro-Palestiniens qui sont apparus cette nuit sur le compte de .

Le groupe qui revendique le piratage, le ZCompany Hacking Crew, s'est également attaqué à son profil Facebook.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.