Le site a été créé il y a un an et demi
Le site a été créé il y a un an et demi © lalibrairie.com

LaLibrairie.com mélange internet et proximité. Le concept du site est simple: vous commandez votre livre en ligne parmi 800 000 références, au lieu de le recevoir par la poste vous allez le chercher chez votre libraire de quartier ou votre maison de la presse. A l'origine de ce site: Librest, un groupement de libraires de l'Est parisien a décidé de rivaliser avec les géants du web comme Amazon en s'adaptant aux nouveaux comportements. Lancée il y a un an et demi la librairie.com compte 700 points libraire répartis sur tout le territoire. Pour le lecteur, la commande est sans frais de livraison, le libraire touche lui une commission sur les livres vendus. Interview de Renny Aupetit , libraire à la tête du comptoir des mots dans le 20eme arrondissement de Paris.

La presse brésilienne ne regrette pas d'avoir quitté Google Actualités. En fin de semaine dernière, Google menacait les journaux français d'arrêter de les référencer dans Google Actualités si une taxe sur les moteurs de recherche voyait le jour. Au Brésil, près de 154 journaux ont décidé l'année dernière de quitter Google Actualités. Eux aussi, avaient demandé au géant américain de les rétribuer pour leur contenu. Mais devant le refus de Google, ils en sont partis. Un an après le président de l'association nationale des journaux brésilien fait le bilan et il ne regrette rien. Selon lui, les internautes qui se contentaient des quelques lignes de résumé de l'actualité sur Google Actualités, ont recommencé à chercher du contenu directement sur les sites des journaux.

Mégaupload est mort, vive Méga! Dans une interview au journal et site internet, Wired, le sulfureux Kim Dotcom, fondateur de MégaUpload, dévoile un peu plus son nouveau site qui devrait voir le jour d'ici à la fin de l'année. Méga sera une plate-forme de fichier plus ou moins dans le même style que MégaUpload avec une différence majeure tout de même : les fichiers seront cryptés. En fait, chaque utilisateur qui mettra un fichier sur la plateforme disposera d'une clé de décryptage unique. Impossible pour l'hébergeur de savoir ce que contiennent ces fichiers et donc de savoir s'ils sont légaux ou non. Un vrai cauchemar pour les ayants droits! Mais heureusement Kim Dotcom précise, Mega n'est pas "un doigt d'honneur géant à Hollywood et au Département de la Justice américain".

En septembre dernier, Kim Dotcom avait mis en ligne un teaser de son nouveau service :

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.