L'ipad mini a été présenté par Phil Schiller, le patron du marketing d'Apple
L'ipad mini a été présenté par Phil Schiller, le patron du marketing d'Apple © apple

Mini format mais maxi prix, Apple a dévoilé hier soir l'Ipad Mini. Lors de cette conférence (visible ici), Apple a mis la pression à ses concurrents (Microsoft, Amazon et Google doivent dévoiler dans les prochains jours de nouveaux produits) en dégainant les chiffres : 100 millions d'Ipad vendus dans le monde en deux ans et demi. Pour garder la mainmise sur près de 65% du marché des tablettes voir l'étendre, la firme compte sur deux nouveaux produits : l'ipad mini donc et un ipad au format classique. C'est une des surprises de cette conférence, six mois après le lancement du nouvel ipad, Apple vient d'annoncer un nouveau nouvel ipad, renommé Ipad de quatrième génération ou Ipad Rétina. Même format, même design que la tablette sortie en mars dernier mais avec une puce deux fois plus puissante et le nouveau connecteur lightning. Pas de surprise pour l'ipad mini , la tablette fait 7'9, c'est en diagonale 3 cm de plus que la Kindle Fire ou la Nexus 7. Elle tient certes dans la main mais plutôt celle d'un bucheron. Au niveau des performances et de la résolution, on est sur celles de l'ipad 2. De la haute définition oui mais pas d'écran Rétina. La surprise est au niveau du prix, 339 euros pour le premier modèle. Quand ses concurrents sont en dessous de la barre symbolique des 200 euros, on peut se poser des questions sur son succès auprès des consommateurs. Les investisseurs avaient l'air scéptiques également cette nuit puisque l'action Apple a terminé en baisse de 3,26%.

Si Apple a terminé en baisse, l'action Facebook est elle en hausse. Le réseau social et ses un milliard d'utilisateurs a fait plaisir aux marchés hier soir en annonçant des résultats trimestriels, certes toujours dans le rouge, mais supérieurs aux attentes. L'action a décollé de plus de 9% mais reste assez basse avec un peu plus de 21 dollars.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.