ParThibault Lefevre

__

Alma, une enfant de la violence
Alma, une enfant de la violence © Arte

Alma, une enfant de la violence est peut-être le webdocumentaire de l’année : une jeune fille d’une vingtaine d’années vous parle face caméra. Alma, c’est son nom, raconte sa vie dans un gang du Guatemala. Les viols, la drogue, les règlements de compte, le récit est fort, tellement fort que le dispositif multimédia s’efface devant la force du témoignage. L’histoire d’Alma dure une quarantaine de minutes et le projet a été réalisé par Miquel Dewever-Plana et Isabelle Fougère. Il a été diffusé sur Arte.

Jour de vote
Jour de vote © Simon Bouisson et Olivier Demangel

Autre genre, autre tendance du webdocumentaire cette année, Jour de vote de Simon Bouisson et Olivier Demangel. Dans ce que les auteurs du projet ont appelé un webdocufiction, vous êtes dans la peau d’un député. Votre objectif est simple : étudier une loi et voter pour ou contre à la fin de l’aventure. Votre attaché parlementaire, un certain Nicolas Lepers, vous guide tout au long de la journée. Comme un vrai député vous négociez avec d’autres vrais députés comme Noël Mamère ou Frédéric Mitterrand.

Insomnie
Insomnie © Alexis Sarini

Une des grosse production attendue pour 2013 nous vient du Canada. Et ça commence par un appel aux insomniaques du monde entier. Le projet s’appelle le journal d’une insomnie collective et selon ses auteurs, près d'un tiers de la population des pays développés souffre de trouble du sommeil. Pour le moment, une sorte de confessional est en ligne. La suite, on ne sait pas vraiment. Rendez-vous en 2013.

Plus de webdocumentaire linéaires, des serious game, des webdocumentaires qui s‘adressent à des niches d’internautes, ce sont en gros les tendances pour l’année 2013 avec en ligne de mire une avancée technologique que tous les producteurs guettent, l’arrivée d’Internet sur la télévision, ce qu’on appelle la télévision connectée. Après avoir conquis les ordinateurs, le webdocumentaire est devenu mobile avec les tablettes. Avec la télévision connectée, il pourrait intégrer le salon des internautes devenus téléspectateurs. En attendant la télévision connectée, trois acteurs devraient se partager le gâteau du webdocumentaire l’année prochaine. Deux incontournables : l’Office national du film canadien et Arte. Et un nouvel arrivant, France Télévision avec son pôle nouvelles écritures.

Les liens

Arte TV

ONF

Nouvelles écritures de France Télévisions

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.