Sous la zone de recherche ce message "Veux-tu toi aussi trouver à l'avenir ce que tu cherches ? Participe: défends ton réseau"
Sous la zone de recherche ce message "Veux-tu toi aussi trouver à l'avenir ce que tu cherches ? Participe: défends ton réseau" © Google

Achtung! La Lex Google débarque au Parlement. Le géant du Net vient de lancer une grande campagne contre ce qui a été surnommé la Lex Google. Ce projet de loi, examiné à partir de demain par le parlement allemand, prévoit de faire payer aux moteurs de recherche leur référencement des articles de site d'information. Particulièrement visé : Google et son service Google actualités. Une taxe à laquelle s'oppose Google qui interpelle les internautes sur la page d'accueil allemande du site. Dans une vidéo, où les recherches d'actualité se succèdent du tsunami de 2004 à l'ours polaire Knut, le groupe américain affirme que depuis 10 ans, les internautes allemands peuvent trouver sur Google ce qui "fait bouger leur vie" mais qu'un tel projet "entend changer cela". La firme américaine leur demande d'agir en interpellant leur parlementaire via un formulaire. Une vidéo que l'on pourrait peut-être un jour voir apparaître sur la page France du moteur de recherche. Pour le moment, un médiateur a été nommé pour tenter de trouver un accord entre Google et la presse française.

We fight Censorship
We fight Censorship © RSF

Reporter Sans Frontière lance un tout nouveau site pour lutter contre la censure. WeFightCensorship.org est un projet majeur de l’association de défense de la liberté d’expression qui travaille sur ce site depuis un an. Son but : référencer des contenus (articles, vidéos, photos, dessins...) censurés, interdits ou ayant valu des représailles à leurs auteurs. A la une du site ce matin, on peut lire un article sur la mal gouvernance au Tchad qui a valu à son auteur un an de prison avec sursis ou encore une vidéo censurée d'une manifestation violemment réprimée contre le président bélarusse Alexandre Loukachenko. Tous les contenus sont contextualités, disponible dans leur version originale mais traduits en français et en anglais. Le site a été conçu avec des hackers pour qu’il soit le moins attaquable, le moins censurable possible, et le plus sécurisé possible pour les journalistes ou net citoyens censurés.

Victime d'iOS Map . Selon le site internet All Things Digital, le système de cartographie, si critiqué lors de sa sortie en septembre dernier, a fini par faire une victime. Rich Williamson, son superviseur, aurait été remercié par Apple.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.