Pensez que l'on va pouvoir résoudre le problème des déserts médicaux grâce à des cabines de téléconsultation est un leurre

La tentation est forte de vouloir résoudre les problèmes d'accès aux soins avec la technologie. Les hommes politiques en campagne aiment se faire photographier devant des outils destinés à remplacer l'humain au chevet du patient.

Si des solutions existent pour faire face à des actes de routine, la prise en charge des problèmes de santé aigu ou imprévus nécessitent une contact humain direct avec le malade, surtout s'il est âgé. Il suffit pour s'en convaincre d'observer les vieux confrontés aux machines à affranchir de la Poste...

Des budgets considérables sont alloués à des outils sans intérêt démontré, notamment aux cabines de téléconsultation. Pourtant, le soin doit rester humain. Chez les malades isolés, on aura du mal à faire mieux pour qu'une infirmière au domicile du patient communiquant avec un médecin à l'aide d'un smartphone. Cet outil simple et peu coûteux permet de transmettre de nombreuses données en plus des échanges vocaux.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.