Le TDAH (Trouble du Déficit de l'Attention avec ou sans Hyperactivité) débute dans l'enfance et perturbe la scolarité autant que les relations sociales. Le TDAH peut devenir un handicap professionnel à l'âge adulte, surtout dans les structures hiérarchiques et rigides. Mais est-ce pour autant une maladie ?

Le trouble du déficit de l'attention est-il un trouble neurologique ?
Le trouble du déficit de l'attention est-il un trouble neurologique ? © Getty / skaman306

Beaucoup de neuroscientifiques considèrent encore le TDAH comme une anomalie du développement cérébral, ce qui l'apparenterait à une maladie neurologique. Le fait que le TDAH soit plus fréquent chez les enfants nés prématurés soutient cette théorie.

D’autres chercheurs considèrent qu’il s’agit d’une des nombreuses variantes qui font la richesse de la psychologie humaine, et que le TDAH n’est pas plus un trouble neurologique que le fait d’être gaucher, timide ou pas doué pour les maths. Deux publications récentes éclairent ce débat.

Une synthèse des données de neuro-imagerie

Une synthèse des données disponibles publiée dans la revue Neuroscience & Biobehavioral Reviews ne confirme pas l’hypothèse d’un trouble du développement. Jusqu’à preuve du contraire, le TDAH n’est pas une maladie du cerveau. Pour les auteurs de cette synthèse, les quelques études qui prétendaient le contraire présentent des biais qui peuvent expliquer leurs résultats discordants.

Le TDAH est associé a des aptitudes créatives spécifiques

Le deuxième article, publié dans la revue Scientific American, aborde le TDAH non comme un simple handicap scolaire ou social, mais comme un atout potentiel pour la création ou l’innovation. Holly White, chercheuse en psychologie à l’Université du Michigan, décrit ses travaux qui démontrent que le cerveau TDAH présente des caractéristiques spécifiques et intéressantes.

La pensée divergente

La pensée divergente tout d’abord. C’est une réflexion déstructurée, qui part dans tous les sens ! Le cerveau du TDAH est une réunion de remue-méninges à lui tout seul . Face à un problème, pendant que vous passez en revue les solutions les plus logiques, le ou la TDAH en a inventé une quinzaine, y compris les plus farfelues, mais l’une d’elle sera peut-être géniale. Le TDAH est moins performant pour trouver une solution correcte, mais plus apte à imaginer une solution originale. 

L'expansion conceptuelle

Deuxième atout du TDAH : l’expansion conceptuelle : c’est à dire la capacité à penser en dehors de la boîte. Notre imagination est trop souvent bridée par notre tendance à nous appuyer sur ce que nous savons déjà. Le TDAH n’en a cure et aucune limite n’entrave sa réflexion créative. 

Attention ! Il ne s'agit pas de prétendre que les TDAH sont des tous génies ! Le comportement d'un abruti maniant la pensée divergente et l'expansion conceptuelle a été parfaitement résumé dans cette réplique culte des Tontons flingueurs :

En revanche, un TDAH intelligent pourra devenir un Steve Jobs ou un Albert Einstein, s’il parvient à franchir l’épreuve de la scolarité classique, qui s’évertue à réprimer cette pensée atypique. Si nous avions plus de TDAH parmi nos chercheurs, nous aurions peut-être plus de trouveurs !

Voir aussi l'émission du 4 décembre 2013 sur les TDAH/Zappeurs 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.