Mars correspond au mois de sensibilisation au dépistage du cancer colorectal. Il consiste à rechercher la présence de sang occulte dans les selles tous les 2 ans à partir de 50 ans

Souvent très critique vis-à-vis des dépistages, le Dr Dupagne explique pourquoi cette recherche de sang occulte dans les selles est une excellente stratégie de santé publique. Actuellement, la coloscopie est la seule méthode qui permette à la fois de diagnostiquer les cancers coliques et de détruire les polypes bénins susceptibles de se cancériser à moyen ou long terme.

La pratique d'une coloscopie n'est pas anodine, c'est pourquoi sa pratique systématique est réservée aux sujets à risque : ceux dont un parent proche a souffert d'un cancer colorectal, ou qui ont présenté un saignement anal (à partir de 40-50 ans). Recommander une coloscopie systématique aux autres sujets, moins exposés au risque de cancer colorectal, aboutirait à réaliser en moyenne quatre coloscopies par français et par an. En réservant la coloscopie aux sujets dont le test est positif, cette stratégie de "tri" préalable à l'aide du test fécal permet d'éviter plus de la moitié des coloscopies inutiles.

Lien vers le site officiel de la campagne "Mars bleu"

Des explications détaillées sur le site de Dominique Dupagne

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.