Un slip, ou plutôt un boxer, est commercialisé depuis peu pour protéger les testicules des ondes électromagnétiques émises par les téléphones portables, les box et autres émetteurs wifi. De l'argent est intégré dans les fibres textiles pour constituer une cage de Faraday isolante autour des précieux bijoux de famille.

Du slip ou du caleçon, qui protège le mieux vos parties intimes ?
Du slip ou du caleçon, qui protège le mieux vos parties intimes ? © Getty / Jayesh

Le principe de ce boxer est celui de la cage de Faraday : les fibres d’argent sont incorporées dans le tissu en coton, formant une enceinte métallique qui bloquerait 99% du rayonnement électromagnétique ambiant, ce qui paraît plausible. Mais est-ce vraiment justifié ?

Il n'existe pas de publication vraiment convaincante sur la baisse de fertilité humaine liée au téléphone ou au wifi, mais dans le doute, on peut toujours ranger son téléphone ailleurs qu’au contact de ses testicules.  Ce boxer est  vendu 42 euros par SPARTAN qui avait récolté 8000 euros en 2015 sur la plate-forme indiegogo 

En 2016, 20000 euros supplémentaires ont permis de fabriquer les premiers exemplaires du boxer anti-ondes. Son succès a permis à la startup de lever en 2018 un million d’euros, notamment auprès de la Banque Publique d’Investissement, mais aussi auprès de particuliers pour la moitié de la somme. SPARTAN vient de s’installer dans le célèbre incubateur Station F. Tout cela est très sérieux, au moins sur le plan économique.

Des propriétés antiseptiques

Le boxer est présenté comme très confortable, et outre l’effet bloqueur des mauvaises ondes, les propriétés antiseptiques de l’argent sont mises en avant par les inventeurs. C’est un usage qui me paraît beaucoup plus réaliste : l’argent est en effet un antibactérien très efficace, et il existe depuis longtemps des chaussettes contenant des fibres d’argent pour ralentir la dégradation de la sueur par les bactéries, dégradation à l’origine de l'odeur gênante.

Je précise que c’est moi qui fait cette déduction et non le fabricant qui se contente de mettre en avant un effet “anti-mauvaises odeurs” sans plus de précision.

En revanche, je vois un intérêt potentiel à ce caleçon antiseptique pour lutter contre les boutons rouges sur les fesses, dont certains hommes se plaignent parfois, notamment ceux qui travaillent assis toute la journée. À essayer sans garantie de résultat !

Les spermatozoïdes craignent surtout la chaleur

Pour revenir à la protection de la fertilité masculine, Il faut quand même préciser qu’un facteur important de l’altération des spermatozoïdes est constitué par la chaleur : c’est pour cela qu’ils descendent quand il fait chaud pour prendre l’air, alors qu’ils remontent quand il fait froid sous l’effet de la contraction de la peau des bourses : ils doivent rester en permanence entre 33 et 34°C. Or, les sous-vêtements ou les pantalons serrés qui gênent cette thermorégulation mécanique sont probablement bien plus dommageables que les ondes émises par un téléphone. Donc rien ne vaut un bon vieux caleçon et un pantalon à l’entrejambe généreux 

Chacun fait comme il veut, et porter un boxer Spartan et une Rolex en or dans une Tesla en aluminium sera peut-être le total design métal de l'Homme moderne.

Source scientifique :
Mieusset, Roger, et al. "Association of scrotal hyperthermia with impaired spermatogenesis in infertile men." Fertility and sterility 48.6 (1987): 1006-1011.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.