Plusieurs projets de notation des médecins par leurs patients ont déjà vu le jour sans succès depuis dix ans. Le dernier-né s’appelle MediEval4i, mais cette application pour smartphone contient pour l'instant des commentaires récupérés sur Google Maps. Cela pose la question de la faisabilité de telles notations.

La notation des médecins, l'avenir pour les patients ?
La notation des médecins, l'avenir pour les patients ? © Getty / Visoot Uthairam

Tout le monde connait l’application Maps de Google, qui permet de trouver en quelques clics une adresse ou un itinéraire. Mais on sait moins que Google Maps permet également de noter et de commenter à peu près toutes les prestations : commerce, restaurants, hôpitaux, et aussi les médecins !

D'ailleurs France Inter a reçu quatre commentaires et le tout premier était “Bon programme, (particulièrement la Tête au carré)”

Revenons à la notation des médecins. Elle existe déjà dans Google Maps, mais elle est peu utilisée, pour différentes raisons.

Les Français n'aiment pas les notations

Tout d’abord, ce n’est pas dans la mentalité française : nous détestons tout autant donner des notes qu’en recevoir, même anonymement. Ensuite, le succès des notations sur Tripadvisor ou Amazon repose sur des évaluateurs quasi-professionnels qui en ont fait leur hobby. Or, on peut avoir testé 200 restaurants, produits ou vendeurs, mais pour les médecins ceci est bien sûr impossible, voire suspect.

Enfin il y a le problème des retombées de l’évaluation. Lorsque vous recommandez un produit ou un hôtel, vous ne risquez aucun préjudice. En revanche, si vous avez trouvé un super généraliste, vous n’avez pas envie qu’ils soit débordé par un afflux de clientèle. C’est sans doute le plus gros handicap de ce concept appliqué à la médecine.

Des commentaires surtout négatifs

Du coup, les patients motivés pour noter un médecin sont surtout des mécontents qui souhaitent partager leur mauvaise humeur.

A l’inverse, certains commentaires flatteurs peuvent être postés par des compères, et tout cela enlève beaucoup de fiabilité à l’évaluation des médecins tant que le nombre de commentaires reste faible. On peut même imaginer des coups tordus comme dire du mal de son généraliste préféré pour dissuader d’autres patients de remplir sa salle d’attente.

Je suis personnellement très favorable à cette notation, à l’inverse de beaucoup de mes confrères. S’il est très difficile pour un patient d’apprécier la pertinence des examens prescrits ou d’un traitement, il est totalement légitime pour s’exprimer sur la ponctualité, l’amabilité, la pédagogie et globalement l’humanité du médecin qu’il a consulté ! Cela marche très bien dans d’autres pays et nous y viendrons inéluctablement. Il faut dire qu’en France, actuellement, le problème n’est plus de trouver “Le bon médecin” mais “le généraliste qui prend encore des nouveaux patients”, ou “le spécialiste qui donne des rendez-vous à moins de 6 mois”.

Cette évaluation subjective du service est un des principaux moteurs de l'amélioration de la qualité, comme je l’ai constaté dans l’enseignement avec la notation des cours par les étudiants, et comme UBER l’a prouvé face aux taxis 

Aller plus loin

📚 LIRE | Les patients reprochent de plus en plus d'erreurs à leurs médecins

🎧 ÉCOUTER | Tous évalués, tous menacés

Programmation musicale
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.