Enceinte (pregnant)
Enceinte (pregnant) © CC BY-NC-SA 2.0 / kendrak

En ce qui concerne les effets sur la santé d'une grossesse, la "balance bénéfice-risque" penche-t-elle du côté du stress et des vergetures ou bien un étrange phénomène cellulaire appelé microchimérisme fœtal peut-il changer la donne ?

Par le passé, certaines études tendaient à mettre en avant un lien entre nombre de grossesses et risque de développer la maladie d'Alzheimer. Une récente étude dirigée par J. Lee Nelson du Centre de recherche sur le cancer Fred Hutchinson et parue dans la revue PLoS One suggère que des cellules fœtales, par le truchement d'un phénomène appelé microchimérisme, iraient se placer dans le cerveau de la femme enceinte et pourraient protéger celle-ci de l'apparition de la maladie d'Alzheimer.

Le microchimérisme fœtal, processus connu quoique très mystérieux dans ses mécanismes, pourrait ainsi ouvrir la voie à des nouvelles pistes thérapeutiques.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.