Chauve-souris vampire
Chauve-souris vampire © CC BY-NC 2.0 / Fredrik Sandén

Une nouvelle piste de recherche dans la lutte contre le déclin cognitif et les maladies neurodégénératives vient de voir le jour. Selon les travaux d'un chercheur américain, le sang jeune, transféré chez des sujets âgés, pourrait rajeunir le cerveau. Ses études portent sur les souris : en mélangeant le sang de rongeurs âgés avec celui d'animaux sensiblement plus jeunes, Saul Villeda, de l'Université de Stanford, a observé une augmentation du nombre de cellules souches dans leur cerveau, du nombre de connexions entre les neurones, ainsi qu'une améliorations de leurs capacités cognitives.

Le vampirisme serait-il devenu la solution d'avenir des problèmes liés au vieillissement ?

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.