Mamba noir (Black Mamba)
Mamba noir (Black Mamba) © CC BY-NC-ND 2.0 / Mauro Luna

Des chercheurs de l'Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire de Valbonne en France viennent de mettre en évidence que le venin du mamba noir, l'un des serpents les plus dangereux au monde, contient des molécules analgésiques puissantes.

Leurs résultats, qui laissent présager l'apparition future d'un nouvel antidouleur puissant, sans effets secondaires et mieux toléré que la morphine, sont parus dans la revue Nature le 3 octobre 2012.

Les liens

Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire Fondé en 1989 par le professeur Michel Lazdunski -médaille d’or CNRS 2000-, sur le site de Sophia-Antipolis près de Nice, l'Institut de pharmacologie moléculaire et cellulaire (IPMC) est une Unité mixte de recherche (UMR 7275) entre le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) et l'Université de Nice Sophia Antipolis (UNS). L’IPMC est dirigé depuis 2004 par le Docteur Pascal Barbry.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.