En Caroline du Nord, un état américain qui compte plus de cochons que d'habitants, vivre près d'un élevage porcin intensif a des effets négatifs sur la santé.

Selon une étude récemment parue dans la revue Environmental Health Perspectives , les mauvaises odeurs émanant des "super-porcheries" sont responsables, chez les riverains, d'une augmentation de la pression artérielle. Les résultats, bien que peu significatifs, semblent ainsi mettre en avant les méfaits de certains de ces élevages aux porportions collossales, dont les retombées environnementales sont, quant à elles, avérées et néfastes.

Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.