La jouissance sexuelle est-elle réservée à l'espèce humaine ?

Qu'est-ce qui permet de déterminer si une espèce comme le rat peut avoir un orgasme ?
Qu'est-ce qui permet de déterminer si une espèce comme le rat peut avoir un orgasme ? © Getty / Inga Kjer

En 2016, une équipe canado-mexicaine s'est demandé si les rats avaient des orgasmes. Ces chercheurs étaient bien embêtés : les rats n'étant pas dotés de la parole, sauf dans les dessins animés, il leur est difficile de nous déclarer « Ah, quel pied ! » une fois qu'ils ont joué à la bête à deux dos.

Comment savoir alors si ces rongeurs ressentent comme nous ce que l'étude en question présente comme, je cite, l'un « des événements les plus merveilleux et agréables que nous puissions expérimenter » ou, au contraire, si la jouissance sexuelle est réservée à l'espèce humaine.

Comment ont-ils répondu à leur interrogation ?

Ils sont partis d'une idée simple : on recense tous les indices physiologiques qui, chez l'humain, signalent l'approche d'un orgasme, son feu d'artifice et ses retombées, et on essaie de voir s'ils se retrouvent chez le rat.

Ces indices sont de plusieurs ordres et comme il est difficile de faire un dessin à la radio, je vais bien être obligé de les décrire :

  • Un afflux sanguin dans les tissus érectiles que sont le pénis et le clitoris
  • Des contractions musculaires du périnée
  • La mise en branle de tout un dispositif neurochimique qui va jusqu'à la libération d'opioïdes endogènes
  • L'éjaculation chez l'homme et la contraction de l'utérus chez la femme
  • Des vocalisations diverses
  • Relaxation, sentiment de satiété et ce qu'on appelle la détumescence

Les auteurs de l'étude ont donc exploré l'abondante littérature scientifique consacrée à la copulation chez les rats pour tenter d'y retrouver tous ces indices. Notez que ces chercheurs ont eux-mêmes contribué à enrichir cette littérature avec des études où l'on stimulait le clitoris des rates avec un pinceau en poils de chameau numéro 4.

Pour quel résultat ?

Le résultat final est parlant : que ce soit sur le plan des contractions musculaires, de l'activation d'un système de la récompense, des sons émis, du comportement post coitum, les rats mâles et femelles manifestent, à l'égal des humains, tous les signes d'un véritable plaisir sexuel. On est content pour eux.

Aller plus loin

►► Réécoutez La Tête au carré : L'instinct animal

►► Réécoutez Grand bien vous fasse : Comment les chats peuvent nous aider à mieux vivre

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.