Des chercheurs se sont demandé si l'effet placebo pouvait aider à soigner les souffrances sentimentales

Un placebo pour soigner les chagrins d'amour
Un placebo pour soigner les chagrins d'amour © Getty / Andrew Brookes

C'est l'histoire d'un homme, appelons-le François. Il le savait, François, son idylle avec Marianne touchait à sa fin. Cela faisait cinq ans qu'il l'avait séduite en s'imaginant qu'elle et lui, ce serait pour longtemps. Mais la romance était bien terminée : François, qui avait voulu jouer l'amant normal, n'avait plus du tout la cote auprès de Marianne.

Après 5 ans, elle lui annonce qu'ils doivent se séparer

Après cinq ans de liaison, elle lui avait annoncé, à la manière de Sacha Guitry quittant l'une de ses femmes :

Faisons la paix, veux-tu, séparons-nous...

Et il avait dit oui, il s'était résigné à la voir partir au bras d'Emmanuel, un plus jeune que lui. François éprouvait la solitude d'un capitaine de pédalo perdu au milieu de l'océan et c'était dur car la douleur qu'engendre une rupture est bien réelle.

Après un chagrin d'amour, le risque de dépression est multiplié par 20

Des études montrent que le risque de tomber en dépression est multiplié par 20 lorsqu'on vient de se faire larguer comme une bouse. Dans une étude publiée en mars, une équipe américaine a donc voulu savoir comment soulager les peines de cœur.

Mais plutôt que d'expérimenter un médicament, ces chercheurs ont testé… l'effet placebo. Si ce dernier peut vaincre certaines maladies ou atténuer la douleur, pourquoi ne soignerait-il pas les souffrances sentimentales ?

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.