Stan Laurel et Oliver Hardy demeurent un des duos comiques les plus célébrés de l'histoire et des ophtalmologistes ont compté les traumatismes oculaires qu'ils ont subis.

Laurel et Hardy dans le film "En Croisière", 1940
Laurel et Hardy dans le film "En Croisière", 1940 © Getty / Moviepix

Ce tandem burlesque formé dans les années 1920 et qui sévira à l'écran jusqu'en 1951, se caractérisaient par une multitude d'incidents et une certaine violence physique, intentionnelle ou pas.

On n'y comptait pas les gamelles, les baffes ni les bosses. Et c'est précisément cette lacune qu'ont voulu combler les Néerlandais Lara et Richard Zegers dans une étude qui vient d'être publiée : ils ont compté, non pas l'intégralité des coups portés et reçus, mais uniquement les traumatismes oculaires – il faut préciser que Richard Zegers est ophtalmologiste.

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.