Pour la première de l'émission, Guillemette Odicino reçoit Gilles Lellouche et Mona Chollet. L’occasion d’évoquer leur actu, mais aussi de parler de sexisme et de féminisme.

Gilles Lelouche à la 41e cérémonie du Festival de Cannes  (2016)
Gilles Lelouche à la 41e cérémonie du Festival de Cannes (2016) © AFP / PATRICK KOVARIK / AFP

Parce que le monde ne s’arrête pas de tourner au mois d’août, On s’fait des films ce sont des récits, des rencontres et des rêveries aoûtiennes autour du cinéma avec ceux qui en font, qu’ils soient en pleine lumière (acteurs et cinéastes) ou dans l’ombre (chef opérateurs, monteuses, directeurs de casting, musiciens).

En deuxième heure viendra le moment d'« Histoire d'elles » : chaque soir le portrait d'une actrice éternelle, de Marilyn à Annie Girardot, de Gene Tierney à Simone Signoret, ...

Deux invités, Gilles Lellouche et Mona Chollet

Que se passe-t-il quand un acteur anti-macho et une journaliste féministe sont dans le même studio ?

Du mari infidèle au restaurateur de meubles loser, en passant par le parrain marseillais ou le papa trader, les rôles de Gilles Lellouche en disent long sur sa capacité à faire le grand écart. Contrairement à ses airs de dragueur machiste, il n’hésite pas à dénoncer le sexisme existant envers les femmes sur les plateaux de cinéma.

Sur le plateau, il évoque son actualité d’acteur et de réalisateur. A peine achevés les tournages des derniers films de Mélanie Laurent et de Dominique Farrugia, il passe à nouveau derrière la caméra. Cette fois-ci, il met en scène une bande de quadragénaires en maillot de bain…

Invitée également, la journaliste Mona Chollet présente son essai Beauté fatale. Sous-titré « Les nouveaux visages d’une aliénation féminine », son ouvrage met en lumière les stéréotypes sexistes inhérents au culte de la beauté féminine.

Le tube d'été de Gilles Lellouche :  "Ancora Tu" Lucio Battisti

Pourquoi ce titre ? La réponse ici :

Histoires d’elles : Yvonne Printemps

La deuxième partie est consacrée au portrait d’Yvonne Printemps, le pinson au caractère de feu. Retour en archives audio sur la vie de la chanteuse et actrice qui partagea la vie de Sacha Guitry et Pierre Fresnay.

Filmographie sélective

Archives INA et extraits sonores

  • "Visages d’Yvonne Printemps", prod . Servane (1955) :  voix de Servane, Francis Poulenc, Marcel Achard, Pierre Fresnay.
  • Extrait de "N'écoutez pas mesdames", pièce de Sacha Guitry.
  • "Radioscopie"  par Jacques Chancel sur France Inter, voix de Jean-Claude Brialy, 04.04.1979.
  • Annonce de la mort d'Yvonne Printemps, papier de Paul-Louis Mignon, Inter actualités, 1977.
Yvonne Printemps et Pierre Fresnay dans "La Dame aux Camélias"
Yvonne Printemps et Pierre Fresnay dans "La Dame aux Camélias" © Maxppp / Keystone Pictures USA/ZUMAPRESS.co

Programmation musicale

  • "Super hero", Les fils du calvaire (Circus Compagny)
  • "Fading away", Adam Naas (Universal Music)
  • "Upside down", Diana Ross
  • "Be careful where you park your car", Cat's eyes (Kobalt)
  • "Chanson d'été", Dionysos (Columbia)
  • "J'ai deux amants", Yvonne Printemps (Marianne Mélodie)
  • "The greatest", Cat Power (Matador)

Retrouvez-nous aussi sur Facebook et sur Twitter (@OdicinoG) !

Crédits générique : "Have some pride" de People Like You (Pschent).

Les invités
Les références
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.