L'enquête : nanomatériaux, trop d'inconnues

Dans les textiles, le dentifrice, le café soluble, les peintures, les pneus, les nanomatériaux sont partout. Entre 2006 et 2011, le nombre de produits contenant des nanoparticules a été multiplié par cinq. Il y en aurait près de 2000 sur le marché aujourd’hui. Problème : on en ignore les effets...

►►► L'enquête complète de Sophie Bécherel à écouter et à lire ici

L'interview :Thomas Thévenoud

Couverture du livre de Thomas Thévenoud
Couverture du livre de Thomas Thévenoud © Grasset / Grasset

On se souvient de l’affaire Thomas Thévenoud qui a défrayé la chronique médiatique à la fin de l'été 2014. Du nom de ce jeune et ambitieux député socialiste nommé le 28 août 2014, en plein remaniement ministériel, secrétaire d’Etat au Commerce extérieur du gouvernement de Manuel Valls. A peine dix jours plus tard, il est prié de donner sa démission. En cause : 41000€ qu’il a "oublié" de déclarer aux impôts durant trois ans.

L’affaire devenue publique tourne au scandale. Thomas Thévenoud tente de se défendre et emploie une formule moquée et reprise en cascade par toute la presse : il aurait été atteint de « phobie administrative », un oubli et non pas une fraude, plaide-t-il aujourd’hui.

Pourtant, l’éphémère Secrétaire d’Etat révèle dans son livre que l’Elysée était au courant depuis plusieurs mois de sa délicate situation fiscale. En effet, lors d’un précédent remaniement ministériel en avril 2014, il avait été déjà envisagé de le nommer au gouvernement – secrétaire d’Etat aux Transports - mais la présidence de la République aurait renoncé après avoir pris connaissance de ses impayés. Mais alors pourquoi cette nouvelle nomination quatre mois plus tard ?

►►► L'interview complète de Thomas Thévenoud à écouter ici

[ À code ouvert ] Prédiction criminelle : gendarme 1 - 0 police

Un des membres de la division de gendarmerie expérimentant l'utilisation d'algorithmes
Un des membres de la division de gendarmerie expérimentant l'utilisation d'algorithmes © M.Duquesne/RF / M.Duquesne/RF

Capture d'écran du reportage "USA : les devins du crime" d'Envoyé Spécial diffusé le 31 mars 2016 sur France 2
Capture d'écran du reportage "USA : les devins du crime" d'Envoyé Spécial diffusé le 31 mars 2016 sur France 2 © Radio France
Peut-on, grâce à la technologie, prédire les crimes ? Les Américains pensent que oui. Et les Français ? Rencontre avec les gendarmes qui travaillent sur la prédiction criminelle.

►►► La chronique complète de Margaux Duquesne à écouter à à lire ici

Peut-on, grâce à la technologie, prédire les crimes ? Les Américains pensent que oui. Et les Français ? Rencontre avec les gendarmes qui travaillent sur la prédiction criminelle.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.