La France : une corruption historique

Il y a beaucoup trop de secteurs français de l’économie qui sont obscurs où les transactions sont peu claires. Il faut que tout cela soit transparent. L’argent qui crée c’est bien. L’argent qui corrompt, il faut combattre . Ainsi s’exprimait Michel Sapin en 1993, ministre de l’économie et des finances dans le gouvernement de Pierre Bérégovoy en présentant un premier dispositif anticorruption. Vingt-trois ans plus tard, la France n’arrive toujours pas à mettre un terme aux pratiques douteuses de certains de ses plus grands groupes., et Michel Sapin , de nouveau ministre des finances, présentera à la fin mars 2016 un nouveau plan de lutte contre la corruption.

►►► L'enquête complète de Matthieu Aron à écouter et à lire ici

L'interview : Michel Sapin présente la future loi anti-corruption

Michel Sapin
Michel Sapin © MaxPPP/Wostok Press/Sebastien Muylaert

Le ministre détaille pour Secrets d’Info certaines mesures du projet de loi anticorruption qui sera présenté en conseil des ministres à la fin de mars 2016.

Washington profitant de notre inaction en matière de lutte anticorruption pour condamner lourdement les entreprises françaises, Michel Sapin propose de mettre en place en France une procédure inspirée du système américain rebaptisé "transaction pénale ». En clair : dans les affaires de corruption à l’international, de fortes amendes pourront être infligées aux entreprises françaises contre l’abandon des poursuites pénales. Pour cela, une agence nationale de lutte contre la corruption sera créée.

Michel Sapin défend par ailleurs l’instauration d’un statut pour les lanceurs d’alerte . Il prévoit un accompagnement juridique et une protection de l’anonymat.

►►► L'interview complète de Michel Sapin à écouter et à lire ici

A code ouvert : drones militaires, la France rattrape son retard

Drone de l'armée française
Drone de l'armée française © Armée française / Armée française

L’armée de l’air française ne possède que sept drones non armés, alors que les Etats-Unis en ont près de deux cents et s’en servent au combat. Il a fallu le drame d’Uzbin , où dix soldats sont morts en Afghanistan , pour que la France prenne conscience de l’utilité de ces armes dans les nouvelles zones de conflit. Elle annonce aujourd’hui le lancement d’un programme de fabrication de drones de combats en coopération avec les Britanniques .

Pour Secrets d’Info, Margaux Duquesne a pu pénétrer dans la seule base française de pilotage des drones de l’armée de l’air située à Cognac .

►►► La chronique complète de Margaux Duquesne à écouter et à lire ici

Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.