Saint-Ouen est devenu le plus gros point de vente de cannabis de la région parisienne, une véritable usine.

Le quartier Zola à Saint-Ouen
Le quartier Zola à Saint-Ouen © Maxppp / Frédéric Dugit

L'enquête : "Un hypermarché de la drogue aux portes de Paris"

En 2012, Manuel Valls avait fait de Saint-Ouen un laboratoire de la lutte contre la délinquance et l’insécurité. Deux ans plus tard, les cars de CRS sont partis et les dealers sont revenus. Saint-Ouen est même devenu le plus gros point de vente de cannabis de la région parisienne, une véritable usine. Avec ses horaires, ses prises de postes, ses ouvriers spécialisés (guetteurs, collecteurs, ravitailleurs, vendeurs, gérants). Les salaires varient de 60 à 3 000 euros par jour. Géraldine Hallot, reporter à France Inter, a passé une semaine en immersion dans ces cités de Saint Ouen. Elle y a rédigé son journal de bord.

Enquête de Géraldine Hallot : L'Hypermarché de la drogue

L'interview : Pierre Morel-A-l'Huissier

  • Le mystère de la comptabilité du groupe UMP à l’assemblée

Archives détruites, comptabilité inexistante, trésorier fantôme. Ce sont quelques-unes des révélations de Pierre Morel-A- L’Huissier, député UMP de la Lozère, au sujet du fonctionnement du groupe UMP à l’Assemblée Nationale. Le parlementaire réclame une commission d’enquête, et prône une transparence plus grande de la vie politique. Il est l’auteur de «Argent et politique, vers quelle transparence ?» aux éditions du Fil rouge, et il est l’invité de «Secrets d’info».

Droit de suite : Le Père Georges Vandenbeusch, ex otage de Boko Haram

Le Père Georges Vandenbeusch
Le Père Georges Vandenbeusch © DR Père Georges Vandenbeusch

Ce qui frappe au premier abord, c’est son regard perçant, sa spontanéité, sa simplicité, et son empathie qui se conjuguent étonnamment avec une froide lucidité, une forte détermination.

Le père Georges a finalement quitté la paroisse de Sceaux pour rejoindre celle de Courbevoie. Il est impatient de reprendre une vie à 100 à l’heure. Car depuis son retour, les marques d’affection et de sympathie, la volonté aussi de sa hiérarchie de le protéger, lui ont offert une période de repos presque trop longue pour lui. Cette rentrée sera donc un véritable redémarrage dans la vie active.

Mais s’il se dit au service de ses nouveaux paroissiens, il reste aussi tourné vers le Cameroun…

Il suit l’actualité de Boko Haram, par les médias ou par les coups de fils qu’il continue de donner ou de recevoir.

« Bring back our girls ! » c’était utile dit-il, mais attention, les garçons aussi sont des cibles. Après les avoir massacrés, on en fait des enfants soldats. Ce ne sont pas les filles qui sont visées, mais bien l’école.

Il se dit toujours en colère d’avoir dû interrompre à jamais les projets qu’il avait là-bas, et de voir un pays prometteur s’enfoncer dans la violence et le chaos. Sa période de détention, elle, semble peu compter à l’heure du bilan. "Ce qui m’a changé, ce n’est pas ces deux mois passés aux mains des ravisseurs", explique-t-il, « mais bien les deux ans et demi qui lui ont précédé au Cameroun".

Quant à y retourner… Il aimerait, peut-être plus tard… mais cette décision ne dépend pas que de lui…

A la barre : La plaidoirie imaginaire de Jean-Paul Carminati

  • La plaidoirie du pot de terre contre le pot de fer

La compagnie nantaise de théâtre de rue ROYAL DE LUXE, connue pour ses spectacles de marionnettes géantes, attaque en justice la multinationale COCA COLA.

ROYAL DE LUXE reproche à COCA COLA d’avoir utilisé une marionnette géante du Père Noël dans un spot publicitaire diffusé en 2013 dans 60 pays.

Quelles sont ici les réponses juridiques face au désagréable sentiment de voir son travail « utilisé » par quelqu’un ?

Chronique : Un monde de rumeurs

  • Najat, Christiane, Martine… cibles chéries de la fachosphère
Najat Vallaud-Belkacem
Najat Vallaud-Belkacem © DR Mme Najaut-Belkacem

A peine nommée au poste de ministre de l’Education Nationale, Najat Vallaut-Belkacem a été victime d’une rumeur selon laquelle, elle s’appellerait en fait Claudine Dupont et se serait renommée Najat Belkacem, pour être le symbole de la mixité et évoluer plus rapidement en politique. Une fausse carte d’identité circule sur la toile, véhiculée par les militants de la Manif pour tous et de l’ultra-droite.

En réaction à l’intox, la nouvelle ministre a répondu au micro de différents médias que ces manipulations n’auront pas de place dans son ministère. Le 2 septembre, sur le plateau de France 2, elle a rappelé qu’elle n’était pas la fille d’un grand financier milliardaire, et que sa coupe de cheveux ne visait en aucune manière à transformer les filles en garçons…

Avant Najat Belkacem, Christiane Taubira a connu le même sort : elle a été victime d’une hallucinante rumeur, avec un fils pseudo-meurtrier… un bruit totalement délirant. Encore avant, c’était au tour de Martine Aubry ou encore d’Anne Hidalgo.

Les blogueurs de la « fachosphère » qui sont à l’origine, le plus souvent, de ces rumeurs, sont extrêmement actifs. Ils ont plusieurs relais de diffusion : Twitter, les blogs ou même des sites d’information douteux qui le reprennent… Ils touchent ainsi un public beaucoup plus large. Ils s’appuient, en tout cas, sur une mouvance réactionnaire qui a du mal à accepter qu’une femme arrive au pouvoir.

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.