35 dessins attribués à Basquiat ont été présentés récemment dans une nouvelle galerie de Nuits-Saint-Georges. Problème : plusieurs connaisseurs de l’artiste estiment qu’il s’agit de faux.

La galerie Volcano à Nuits-Saint-Georges, qui expose des dessins attribués à Basquiat, en octobre 2020.
La galerie Volcano à Nuits-Saint-Georges, qui expose des dessins attribués à Basquiat, en octobre 2020. © AFP / JEFF PACHOUD

Un véritable conte de fées pour les fans de Jean-Michel Basquiat, immense légende de l'art contemporain avec son univers traversé par la rage et la colère contre le racisme : une galerie située à Nuits-Saint-Georges (Côte-d'Or) a voulu frapper fort en présentant pour sa première exposition, à l'automne 2020, 35 dessins inédits de Basquiat. Des œuvres en majorité prêtées par un collectionneur bourguignon, Dominique Viano.  

Pour un lanceur d’alerte, ce sont des faux 

Mais lorsque Richard Rodriguez, grand connaisseur du peintre new-yorkais, découvre ces dessins en visionnant un reportage de France 3, il se met en colère. Pour lui, il n'y a aucun doute : ces dessins sont des faux. Et même de mauvais faux. "Ils ont donné à ces dessins un côté puéril, comme si Basquiat était un écolier, tempête-t-il. Ça fait très croquis d'enfant, mais ce n'est pas Basquiat. C’est trop étriqué comme travail. Ça manque de spontanéité. Jamais Basquiat n'a mélangé les couleurs comme ça. Si Basquiat avait fait ça, il n’aurait jamais été célèbre !"  

Autre élément douteux que pointe ce lanceur d’alerte de l’art : la qualité du papier des dessins utilisés. Bien trop fragile pour le geste nerveux, rageur de Basquiat, toujours sous la tension de l’urgence. "Ces dessins s’ils étaient de Basquiat, ils vaudraient entre 500 000 et deux millions d’euros pièce ! Les ont-ils achetés entre 500 000 et 2 millions d’euros pièce ? C’est faux. Et moi, je suis prêt à témoigner devant les tribunaux s’il le faut.

A gauche, un dessin attribué à Basquiat, refusé à la vente par la maison Pierre Bergé & Associés en 2018, mais exposé à Nuits-Saint-Georges en 2020. A droite, une toile de Basquiat vendue 110 millions de dollars en 2017.
A gauche, un dessin attribué à Basquiat, refusé à la vente par la maison Pierre Bergé & Associés en 2018, mais exposé à Nuits-Saint-Georges en 2020. A droite, une toile de Basquiat vendue 110 millions de dollars en 2017. © Radio France / Isabel Pasquier

"Personne au monde ne possède autant de dessins" 

Dominique Viano, l'homme à l'origine de l'exposition, réfute toutes ces critiques et affirme avoir acquis ces dessins en toute légalité. "Je les ai achetés à un collectionneur français, qui les a achetés lui-même à un collectionneur américain, David Rosen, qui les a acquis principalement au Mudd Club [club mythique du New York underground des années 80] auprès de Jean-Michel Basquiat", explique-t-il à la cellule investigation de Radio France. 

Nous avons pu nous procurer des attestations de provenance qui confirment ces propos. Mais lorsqu’on les examine, elles semblent peu crédibles. Ce sont des documents on ne peut plus facile à fabriquer, qui ont fait sourire les spécialistes auxquels nous les avons présentés.

LIRE L'ENQUÊTE INTERGRALE | Soupçons autour de l’authenticité de 35 dessins de Jean-Michel Basquiat exposés en Bourgogne, par Isabel Pasquier, cellule investigation de Radio France.

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe

L'équipe
Thèmes associés