Fasciné par les attributs du pouvoir, l'ancien chargé de mission d'Emmanuel Macron a fait ses armes de garde du corps en politique au Parti socialiste. Retour sur le parcours et les déboires d'un trublion de la République.

A gauche, Alexandre Benalla. A droite, Valérie Trierweiler, avec François Hollande (en arrière-plan).
A gauche, Alexandre Benalla. A droite, Valérie Trierweiler, avec François Hollande (en arrière-plan). © DR

► Une enquête d'Élodie Guéguen, cellule investigation de Radio France

Alexandre Benalla, c’est le grain de sable de la présidence. Ses déboires posent tout autant la question de la place qu’on lui a accordée, que celle de ses relations supposées avec des oligarques russes.

L'ancien chargé de mission d'Emmanuel Macron, mis en cause par la justice française, a fait ses armes de garde du corps en politique au Parti socialiste. C’est là qu’il est devenu fasciné par les attributs du pouvoir. Il a notamment demandé un coup de main à Benoît Hamon pour fréquenter l'Assemblée.

Quel est le parcours d'Alexandre Benalla avant l'Élysée, et comment en est-il arrivé à outrepasser ses fonctions ?

LIRE L'ENQUÊTE INTÉGRALE | Alexandre Benalla : ses premiers (faux) pas avant l'Élysée, du Parti socialiste à Jean-Marc Mormeck, une enquête d'Élodie Guéguen, cellule investigation de Radio France.

Cette émission est une rediffusion du 20 avril 2019

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.