Huit ans après la mort de la journaliste Regina Martínez, un consortium international de 60 journalistes de 25 médias internationaux, dont la cellule investigation de Radio France, coordonné par Forbidden Stories, reprend ses enquêtes inachevées pour tenter de percer le mystère de sa mort.

Des journalistes, photographes et amis défilent devant le palais du gouvernement mexicain, pour demander justice pour le meurtre de la journaliste Regina Martínez.
Des journalistes, photographes et amis défilent devant le palais du gouvernement mexicain, pour demander justice pour le meurtre de la journaliste Regina Martínez. © Proceso / Miguel Ángel Carmona

"Ce que la presse locale n’osait pas publier était publié via Regina Martínez", résume Jorge Carrasco, le directeur de Proceso, journal d’investigation pour lequel Regina Martínez était correspondante depuis 2000.

Forbidden Stories et les 60 journalistes du Projet Cartel ont poursuivi les enquêtes de Regina Martínez, assassinée en 2012, en s'intéressant aux personnages sur lesquels écrivait la journaliste. En premier lieu, Fidel Herrera et Javier Duarte, deux gouverneurs qui ont dirigé le Veracruz pendant plus de 12 ans. Sous leurs mandats, le Veracruz est devenu l’endroit du monde le plus dangereux pour pratiquer le journalisme. Depuis 2000, 119 journalistes ont été assassinés au Mexique, dont 28 qui l'ont été dans la région. Huit autres sont toujours portés disparus.

Si l’État est aussi dangereux, c’est parce que les cartels ont pu s’y implanter sans difficulté. Avec son littoral, le plus étendu du Mexique, et son vaste port international, le Veracruz représente une zone stratégique pour le trafic de drogues. L’Etat, qui relie le nord et le sud du pays via des routes isolées, est aussi un passage idéal pour l'extorsion des migrants. Ses montagnes isolées, au milieu d’une végétation luxuriante, en font également une planque idéale pour narcotrafiquants. “El Chapo” Guzmán, le célèbre chef du cartel de Sinaloa, y a d’ailleurs trouvé refuge lors de sa cavale.

Projet Cartel : les quatre articles à lire

►► Regina Martínez, emblème des journalistes victimes de la narco-politique au Mexique ?

La journaliste Regina Martínez enquêtait sur les narcos et la corruption des politiques et des policiers. Elle a été assassinée en 2012, officiellement suite à un cambriolage. Une version mise à mal.

►► Espionnage des journalistes mexicains : enquête sur le marché très rentable de la cybersurveillance

Malgré plusieurs scandales, l’industrie de la cybersurveillance fournit au Mexique des technologies invasives parfois utilisées contre des journalistes. C’est le deuxième volet du Projet Cartel, une série d’enquêtes coordonnée par Forbidden Stories qui poursuit le travail de journalistes assassinés.

►► Méthamphétamine : quand les chimistes mexicains débarquent en Europe

L'Europe est-elle le nouvel Eldorado des cartels mexicains ? Forbidden Stories et ses partenaires, dont la cellule investigation de Radio France, dévoilent comment des chimistes mexicains travaillent désormais aux Pays-Bas et en Belgique.

►► Du Mexique à la Chine, une multinationale du fentanyl

Ces dernières années, le très puissant opioïde fentanyl est apparu comme la nouvelle drogue de choix des toxicomanes. Pour en produire, les cartels mexicains se sont alliés avec des partenaires aux quatre coins du monde.

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe