L'enquête - Inquiétant : de la drogue livrée chez vous en deux clics !

Cannabis
Cannabis © Radio France / Hélène Chevallier

« Secrets d’info » plongedans les profondeurs du darknet.

C'est la partie cachée et obscure de l'internet , une partie du net non référencée que vous ne trouverez pas en tapant sur votre moteur de recherche.

Ces réseaux parallèles cryptés abritent des milliers de sites illégaux qui proposent des armes, de la drogue, des faux papiers ou encore le service de tueurs à gage.

L'anonymat , grand principe du darknet, assure sonsuccès auprès des utilisateurs. L’adresse IP des ordinateurs ne laissantpas de trace sur ces réseaux, ces derniers peuvent donc naviguersans jamais révéler leurs identités.

Alors que des millions d’internautes ont aujourd'hui recours au darknet dans le monde, enFrance, seuls 80 policiers, gendarmes et douaniers luttent contre cette nouvelle délinquance . L'enquête d'Hélène Chevallier, à retouver ICI.

L'interview - Michel Maffesoli à propos des implications philosophiques de l'internet

Michel Maffesoli
Michel Maffesoli © Radio France / Hannah Assouline

Philosophe et sociologue , Michel Maffesoli est un penseur de la société postmoderne.

Au micro de « secrets d’info », il se pose en observateur iconoclaste de l’internet et rend compte de sesimplications philosophiques.

Comment il analyse le darknet, ce réseau souterrain qui abrite toutes sortes de pratiques ?

Dans "une société de la transparence ", encore obnubilée selon lui par Les Lumières , il y a nécessité d’ombre . Lorsque tout doit être clair à soi-même, il y a recrudescence d'une société "au noir", comme un retour du refoulé.

Internet est avant tout le terrain d’une mutation de fond . Un savoir collectif – de type wikipedia, auquel tout le monde participe – succède aujourd’hui au savoir individuel – le « cogito ergo sum » cartésien – qui fut la marque de la modernité.

L'interview de Michel Maffesoli, à (ré)écouter ICI.

A la barre - Angie, Stan et Djoko

The Rolling Stones Tour 1969
The Rolling Stones Tour 1969 © Davis Byrd

Mesdames et Messieurs les auditeurs,

En regardant dimanche dernier la finale de Roland Garros, pourquoi cette chanson desRolling Stones dans ma tête : « Oh, Angie, oh, Angie, when will those dark clouds disappear ?» _ (Oh, Angie, oh, Angie, quand ces nuages sombres disparaîtront-ils ?)_

Il faisait beau sur Roland Garros, alorspourquoi cette chanson?

Alors je me suis aperçu qu’à chaque changement de côté des joueurs, apparaissait à l’écran la nouvelle marque de GDF SUEZ , « Engie » orthographiée E, N, G, I, E.

Ainsi, à la vision de « Engie » (E, n, g, i, e) qui ne veut rien dire en français mais est homophonique de Angie des Stones, mon cerveau m’a fredonné la chanson.

Belle opération publicitaire , car Angie étant un tube mondial depuis 1973, GDF SUEZ devient un tube mondial.

C’est alors que, sur fond de Djokovic-Wawrinka , je me suis demandé si GDF SUEZ avait payé les Stones pour bénéficier de l’homophonie Angie La suite de la plaidoirie, c'est ICI

Un monde de rumeurs - Rumeurs alimentaires

Le déjeuner sur l'herbe, Manet
Le déjeuner sur l'herbe, Manet © / Catalogue Joconde

Cette semaine, la rumeur partfaire le marché.

Tout comme pour les légumes, il y a des rumeurs de saison ! Et à l’approche de l’été, rumeur rime avec régime.

Ainsi, on a pu découvrir dans la presse quemanger du chocolat aidait à perdre du poids.

A l’origine de cette nouvelle révolutionnaire : une étude de l’Institut du régime et de la santé, en Allemagne.

Sauf que le directeur de cet institut n’est pas scientifique mais journaliste, et que cet établissement n’a jamais existé. La suite de la rumeur , à découvrir ICI .

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.