Pendant plusieurs années, ils se sont crus intouchables dans un pays refuge. Depuis Israël, des escrocs franco-israéliens ont monté des dizaines d’escroqueries parfois très audacieuses. Longtemps, la coopération judiciaire entre la France et Israël a été très compliquée. Mais l’impunité semble appartenir au passé.

Certains escrocs franco-israéliens opèrent depuis les villes côtières d'Israël, comme ici Tel-Aviv.
Certains escrocs franco-israéliens opèrent depuis les villes côtières d'Israël, comme ici Tel-Aviv. © Getty / stellalevi

Le 14 février 2019, l’émission Envoyé spécial sur France 2 révélait au grand public l’ahurissante histoire du "faux Jean-Yves Le Drian". Pendant plusieurs mois, des escrocs basés en Israël ont usurpé l’identité de celui qui était alors ministre de la Défense en enfilant un masque en latex ressemblant au visage du responsable politique. Croyant avancer de l’argent à l’État français pour payer la rançon de Français otages à l’étranger, elles ont transmis des milliers d’euros à ces escrocs qui ne les ont jamais remboursées. Le 9 septembre 2020, deux suspects ont été condamnés en appel à Paris à sept et dix ans de prison.

Dans la même veine, en octobre 2014, Secrets d’info racontait l’histoire tout aussi édifiante de cet escroc franco-israélien se faisant passer pour le PDG d’une entreprise et demandant à une comptable de virer une grosse somme d’argent à l’étranger. Ce type d’escroqueries, souvent lancées depuis Israël, est désormais bien connu des enquêteurs même si des entreprises tombent encore dans le panneau.

Ces escroqueries gigantesques mais aussi d’autres moins spectaculaires, sont désormais regardées de près par les autorités françaises. Collecte de dons contre le coronavirus, vente de maques FFP2 ou de gel hydroalcoolique, faux placements d’épargne avec des promesses de rendements à 30 % et une sécurité comparable à celle du livret A… Les propositions sont enthousiasmantes mais elles sont toutes bidons. À chaque fois, les gens paient d’avance et se retrouvent grugés, bernés par le professionnalisme et l’assurance de leurs interlocuteurs qui sont très bien organisés en Israël.

Mais le temps de l’impunité semble terminé et les justices des deux pays sont passées à l’action.

LIRE L'ENQUÊTE INTÉGRALE | Les autorités s’organisent pour lutter contre le "business" d’escrocs franco-israéliens, une enquête de Frédéric Métézeau, cellule investigation de Radio France, à lire dès maintenant et à écoute en intégralité samedi 12 septembre à 13 h 20 dans Secrets d'info sur France Inter

VIDÉO | Pourquoi des escrocs se réfugient en Israël ?

Programmation musicale

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.