Difficile de quantifier l’ampleur de la fraude fiscale internationale. Mais il est possible d'affirmer et de démontrer que cette fraude continue et qu’elle s’est adaptée aux nouvelles lois françaises et règles internationales.

L'émirat de Ras el Khaïmah (Émirats arabes unis).
L'émirat de Ras el Khaïmah (Émirats arabes unis). © AFP / MARWAN NAAMANI

La cellule investigation de Radio France, en partenariat avec L’Obs, Pièces à convictions (France 3) et le groupe de médias suisse Tamedia, ont eu accès aux documents internes d’une société basée aux Émirats arabes unis et qui a compté parmi ses clients des fraudeurs. 

Notre travail se base sur des dizaines de milliers de documents : messageries, mémorandums, fax, relevés de comptes, factures, sur une période allant de 2002 jusqu’au printemps 2018. Des éléments corroborés par les témoignages de clients qui confirment les montages de la société.

ENQUÊTE INTÉGRALE | Dubaï Papers : la fraude fiscale vue de l’intérieur, une enquête d'Abdelhak El idrissi, cellule investigation de Radio France.

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.