L'enquête - Ces milliards économisés sur le dos des pauvres

Urgences à l'Hôpital de la Pitié Sallepétrière
Urgences à l'Hôpital de la Pitié Sallepétrière © MaxPPP/Guy Gios

1,5 millions de personnes ne bénéficient pas d’une couverture médicale alors qu’elles pourraient y prétendre avec le dispositif appelé CMU-C . Tout cela parce que remplir un dossier est un véritable parcours du combattant. Elles se retrouvent aux services des urgences qui diagnostiquent de nombreux cancers ou tuberculoses .

Pour régler le problème, une sénatrice écologiste, tout comme l’ex syndicaliste François Chérèque, proposent de rendre automatique l’attribution de la CMU-C à tout bénéficiaire du RSA . Mais desrésistances se font jour dans la haute administration .

L’ensemble des droits sociaux non utilisés représentent 5 milliards d’euros . Une somme qui fait frémir à Bercy. Thierry Mandon, le ministre en charge de la simplification administrative, a cependant demandé à ce que l’attribution automatique de la CMU-C soit mise à l’étude. Cette seule mesure ne couterait « que » 100 à 200 millions d’euros. La suite de l'enquête, c'est ICI.

L'interview - Patrick Ramaël à propos de son livre "Hors procédure"

Patrick Ramaël fut juge d'instruction pendant 17 ans.

patick Ramaël
patick Ramaël © Radio France / Calmann-Lévy

Dans "Hors procédure", son dernier livre, il témoigne de son métier et de ses affaires.

Celui qui s'élève contre la personnalisation des juges en France - il dissimula son identité pendant des années enfaisant circuler une fausse photo de lui dans la presse et les médias - fut chargé d'instuire de nombreuses grosses affaires telles que l'assassinat de Mehdi Ben Barka ou la disparition du journaliste franco-canadien Guy-André Kieffer.

Pour "Secrets d'info", Il revient sur cette dernière et raconte avec précision le contexte et les circonstances du déroulement de son travail d'instruction.

Patrick Ramaël rappelle l'importance de la défense et du renforcement de la fonction de juge d'instruction.

Pour écouter l'interview, c'est ICI.

A la barre - Telle mère, telle mère.

En présence d'une mère gravement perturbée infanticide en récidive, la Justice reste impuissante à trouver la peine adéquate.

Aimé-Nicolas Morot, Médée, 1876, Musée barrois
Aimé-Nicolas Morot, Médée, 1876, Musée barrois © / Ji-Elle

Attention Mesdames et Messieurs les auditeurs, la séquence suivante peut choquer la sensibilité :

Mars 2002 :Audrey, 21 ans, accouche dans les toilettes , puisdit à sa mère , qui est dans l’appartement : « va chercher un sac poubelle ».

La mère s’exécute, Audrey place le nouveau-né dans le sac, le rends à sa mère et lui dit : « je n’en veux pas, fais en ce que tu veux ».

La mère étouffe alors le bébé et abandonne le corps dans une maison en ruines.

Résultat : 15 ans de prison pour Audrey, 18 ans pour sa mère. Pour découvrir la suite de la plaidoirie, c'estICI.

Un monde de rumeurs - Rumeur et marketing : la stratégie de Xavier Niel

Cette semaine Margaux Duquesne s'immisce dans un petit microcosme où les rumeurs sont quotidiennes ...

Xavier Niel, patron de Free, lors de sa keynote, le 10 mars 2015.
Xavier Niel, patron de Free, lors de sa keynote, le 10 mars 2015. © Thomas Padilla/MAXPPP

Lundi, le milieu des télécoms a été destabilisé : les 4 grands opérateurs de téléphonie mobile ont chuté en bourse, jusqu’à moins 9,7% pour SFR . Tout ceci à cause d’une invitation à une conférence de presse organisée par Free.

Elle a été envoyée en masse à tous les journalistes spécialisés dans les nouvelles technologies et le message présentait sobrement :une date (le lendemain), une heure et un code secret : une ligne de code informatique qui signifiait "Surprise " .

Top-départ pour les médias qui ont alors 24h pour se creuser la tête : « mais quelle surprise nous prépare encore Xavier Niel ? » Pour le découvrir, c'est juste ICI.

L'équipe

Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.