Des mails, des rapports, des photos que la cellule investigation de Radio France publie attestent de la multiplication des alertes sur les situation critique du centre du don des corps de l’université Paris-Descartes.

Intérieur des chambres froides du Centre du don des corps de Paris-Descartes, en novembre 2016.
Intérieur des chambres froides du Centre du don des corps de Paris-Descartes, en novembre 2016. © DR

Pendant 20 à 30 ans, l’une des plus prestigieuses universités françaises, Paris-Descartes, a hébergé, en plein cœur du quartier latin, un "charnier". L’enquête de la cellule investigation révèle l’ampleur du scandale. Les mauvaises pratiques ne sont pas nouvelles et ont régulièrement fait l’objet de nombreuses alertes depuis des années, comme le montrent plusieurs documents exclusifs.

"Charnier" de Paris-Descartes : les 10 documents qui accablent les autorités

À partir de 2011, la plupart des responsables de l’université parisienne ont été alertés de graves dysfonctionnements au sein du Centre du don des corps. Parmi eux, l’actuel conseiller de la ministre de l’enseignement supérieur.

Scandale du Centre du don des corps de Paris : qui savait ?

Les maltraitances, le trafic, la découpe des corps : deux anciens préparateurs ont accepté de nous raconter leur expérience traumatisante au Centre de don des corps de l’université.

"L’horreur absolue" : deux préparateurs de corps racontent leur quotidien à Paris-Descartes

Certains techniciens de l’université Paris-Descartes chargés de s’occuper des corps auraient vendu sous le manteau des ossements humains à des collectionneurs de curiosités macabres. Un volet de l’affaire encore inconnu de la justice.

Le trafic des crânes, l’autre scandale de Paris-Descartes

Certains techniciens de l’université Paris-Descartes auraient vendu sous le manteau des ossements humains à des collectionneurs de curiosités macabres.

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.