Alcatel, Alstom, Total ou BNP Paribas : toutes ces entreprises françaises se sont retrouvées poursuivies par la justice américaine ces dernières années. Derrière ces attaques se cache une véritable guerre économique menée par les États-Unis pour écarter ses concurrents.

Le droit américain permet, si besoin, d’écarter certains concurrents gênants.
Le droit américain permet, si besoin, d’écarter certains concurrents gênants. © Getty / Michael Rowley

C’est une guerre économique souterraine que livrent les États-Unis aux entreprises françaises et européennes. Sous couvert de lutte contre la corruption, les Américains affaiblissent certaines entreprises stratégiques pour mieux se positionner sur les marchés mondiaux

► VIDÉO | Comment les Américains ont mis la main sur Alstom, par Thomas Jost : 

Ces dernières années, plus de 20 milliards de dollars d’amende ont été infligés par la justice américaine à des entreprises européennes. Il s’agit d'une véritable stratégie économique et géopolitique pour contrer l’émergence des nouvelles puissances comme la Chine, devenue le concurrent numéro un des Américains. 

Comment en est-on arrivé-là ? Quelles sont les prochaines entreprises européennes ou françaises susceptibles d’être inquiétées par la justice américaine ? Quelle réponse la France peut-elle apporter à cette stratégie américaine ? 

► ENQUÊTE INTÉGRALE | Guerre économique : comment les États-Unis font la loi, une enquête de Benoît Collombat 

Cette émission est une rediffusion du 20 janvier 2018. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.