L'enquête - Essonne : de mystérieuses concessions pétrolières

L'installation de stockage de Vermilion à Vert-le-Grand où une fuite a été constatée le dimanche 24 mai.
L'installation de stockage de Vermilion à Vert-le-Grand où une fuite a été constatée le dimanche 24 mai. © Radio France / Virginie Pironon

C’est peu connu, mais du pétrole continue à être exploité dans le bassin parisien .

La France produit 1% de sa consommation , et 65% de cette production est exploitée par une Société canadienne .

Cette société, le groupe Vermilion Energy , vient de racheter 4 concessions en Essonne .

Un investissement qui intrigue beaucoup la population locale, d’autant que ces puits, rachetés en 2012 à Total, ont déjà été bien exploités.

Récemment, Vermilion a fait la demande de forer 10 nouveaux puits sur ces concessions.

L’entreprise n’aurait-elle pas une idée derrière la tête ? C’est ce que soupçonne le collectif "Non à l’huile et au gaz de schiste en Essonne" .

Selon l'association, l’entreprise se positionnerait pour 2017 . Au cas où la législation qui interdit pour l’instant la fracturation hydraulique en France évoluerait… L'enquête de Virginie Pironon, à retrouver ICI

L'interview - Thibault de Montbrial à propos de son livre, "Le sursaut ou le chaos"

Thibault de Montbrial, "Le sursaut ou le chaos"
Thibault de Montbrial, "Le sursaut ou le chaos" © Radio France / Plon

Thibaut de Montbrial est avocat . Il préside le centre de réflexion sur la sécurité intérieure .

Loin du politiquement correct, « Le sursaut ou le chaos » (Plon), est une tribune libre dans laquelle l’auteur met en garde contre les combattants de l’Islam .

« La France est en guerre » écrit-il. Citoyens d’un pays à l’abri des conflits armés depuis plusieurs décennies, nous en sommes venus à considérer la paix comme un état naturel.

Or, La France et l’Occident sont aujoud'hui attaqués par l’état islamique et les sunnites radicaux qui revendiquent haut et fort la volonté de nous atteindre.

En plus de cet ennemi extérieur , la France doit faire face à un ennemi intérieur. D'après les derniers chiffres, près de 1500 français seraient actuellement impliqués dans des filières djihadistes.

Face à ces groupes terroristes qui trouvent de nombreux soutiens en France, « il est temps de se réveiller » et de prendre conscience du risque encouru, commente Thibault de Montbrial.

Où en est la France face aux dangers du communautarisme ? c’est la question qu'il pose au micro de « secrets d’info ». Pour (ré)écouter l'interview, c'est ICI.

A la barre - L'argent sale d'Alesia

Jules César
Jules César © radio-france

Mesdames et Messieurs les auditeurs,

Huit hommes soupçonnés d’avoir participé à des fouilles archéologiques illégales sont aujourd’hui jugés devant le tribunal correctionnel de Dijon.

Parmi ces mercenaires de la poêle à frire magnétique, plus couramment appelée « détecteur de métal », l’un deux a révélé avoir découvert en 2012 dans un champ Bourguignon environ 2.000 pièces de monnaie gauloise en argent , et les avoir revendues.

C’est franchement illégal : «fouilles clandestines» et «vol de mobilier archéologique» peuvent valoir jusqu’à7 ans de prison et 100.000 € d’amende .

Mais pour mieux apprécier la juste peine à infliger au délinquant, un détour de 2.067 ans est nécessaire.

Les archéologues supposent que cette monnaie, absolument unique en son genre, aurait été émise directement par César pour « récompenser les mercenaires gaulois qui l’ont aidé durant le siège d’Alésia en 52 avant notre ère».

Le prix de la trahison , en quelque sorte. Le reste de la chronique, à retrouver ICI.

Un monde de rumeur - Epidémie de virus et peur irrationnelle

A Chinese deity with sword accompanied by a tiger. Gouache
A Chinese deity with sword accompanied by a tiger. Gouache © / Fae

Cette semaine, la rumeur revient sur les peurs et les comportements un peu fous en cas d’épidémie ...

Depuis le 20 mai dernier, l’Asie est frappé par un virus, le virus Mers . C’est grave parce qu’il y a déjà eu 24 morts. Mais il ne s’agit que de 24 morts à l’échelle de tout un continent.

Pourtant, ce début d’épidémie provoque devraies paniques… Exemple : l’économie de la Corée du sud fonctionne au ralenti ; de nombreux lieux publics sont désertés depuis des semaines….

Comme le soulignait récemment dans la presse chinoise une jeune femme cantonnée plusieurs jours dans un hôtel où un cas avait été détecté : ce ne sont pas les maladies infectieuses qui sont effrayantes, mais bel et bien les rumeurs…

Des rumeurs qui ne sont pas sans rappeler les très nombreuses rumeurs qui ont circulé autour du virus Ebola il y a quelques moi ... Le reste de la rumeur, à découvrir ICI.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.