Dans un climat de relative méfiance en France vis-à-vis des vaccins contre la Covid-19, la Commission européenne n'a que très partiellement répondu à la demande de transparence de parlementaires européens sur les négociations qui ont entouré l'achat de vaccins aux laboratoires pharmaceutiques.

Un médecin colombien reçoit une dose du vaccin de Pfizer BioNTech, le 18 février 2021 à Bogota.
Un médecin colombien reçoit une dose du vaccin de Pfizer BioNTech, le 18 février 2021 à Bogota. © AFP / Raul ARBOLEDA

"On est dans une  configuration où les risques, c’est pour tout le monde. Mais les  profits, c’est uniquement pour l’industrie pharmaceutique.” Selon Martin Pigeon, de Corporate Europe Observatory, les laboratoires pharmaceutiques sortent grands gagnants de ces négociations avec la commission européenne. Dans le cadre de ses discussions commerciales et juridiques, les grandes entreprises du secteur ont pu imposer leurs conditions dans un climat de concurrence entre pays pour l'accès aux vaccins. Et ce, au détriment de la transparence et de l'information des citoyens européens.

Lire l'enquête intégrale

Achats européens des vaccins : un secret très bien gardé, une enquête d'Élodie Guéguen, cellule investigation de Radio France

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.