La justice soupçonne l’existence de surfacturations lors de la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon. Au centre des investigations, la société Médiascop de Sophia Chikirou a facturé au candidat des prestations à des prix étonnamment élevés qui ont par la suite été remboursées par l’État.

Sophia Chikirou, le 25 janvier 2017.
Sophia Chikirou, le 25 janvier 2017. © Maxppp / IP3 PRESS

Stratégie de communication, gestion des réseaux sociaux, réalisation de vidéos, objets promotionnels… Mediascop était incontournable lors de la campagne de la France insoumise. L’agence de communication a facturé pour près de 1,2 millions d’euros de prestations, soit 11 % du budget total de la campagne. Situation inhabituelle, Mediascop employait une dizaine des membres du staff du candidat. Chez tous les autres candidats à la présidentielle ces fonctions étaient directement rattachées à l’association de financement de campagne qui payait leurs salaires. Jean-Luc Mélenchon a fait le choix de confier une bonne partie de son équipe à la société de Sophia Chikirou.

Nous avons examiné les factures qu’elle a émises, rencontré certains de ses anciens employés et tenté de retracer l’ensemble de ses activités. 

►► ENQUÊTE INTÉGRALE | Campagne Mélenchon : les chers services de Mediascop, par Sylvain Tronchet.

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.