Gérées par Carlos Ghosn lorsqu'il était à la tête du constructeur automobile, les filiales néerlandaises de Renault posent question : plus de 11 millions d'euros de dépenses sont jugées suspectes, selon un audit interne. Carlos Ghosn aurait notamment fait financer son anniversaire au château de Versailles en 2014.

Carlos Ghosn, le 12 février 2015.
Carlos Ghosn, le 12 février 2015. © AFP / JACQUES DEMARTHON

► Une enquête de Laetitia Cherel, cellule investigation de Radio France

► rediffusion du 6 avril 2019

Le 9 mars 2014, Carlos Ghosn organise au château de Versailles une fastueuse soirée avec visite des appartements royaux, banquet signé par le chef Alain Ducasse et grand feu d’artifice. Officiellement, il s’agit de célébrer les 15 ans de l’Alliance Renault-Nissan, créée en 1999. La facture de cet événement, de 634 000 euros, a été réglée par RNBV, une filiale de Renault et Nissan basée aux Pays-Bas.

Mais plusieurs éléments permettent de douter du caractère strictement professionnel de la soirée : la date du 9 mars 2014, qui correspond précisément aux 60 ans de Carlos Ghosn, et la liste des invités, tous proches de l'ancien PDG, laissent penser qu’il aurait en réalité fêté son anniversaire ce soir-là.

Au-delà de cette soirée, les interrogations portent sur le fonctionnement des filiales néerlandaises imaginées par Carlos Ghosn pour sceller l’alliance entre les deux constructeurs automobiles. Elles lui auraient permis d’échapper au contrôle des actionnaires. "Il en a détourné l’objet initial pour en faire des sortes de boîtes noires dans lesquelles tout pouvait se passer et on ne contrôlait plus rien", explique Loïc Dessaint, directeur du cabinet de conseil Proxinvest.

Renault a confirmé, le 3 avril 2019, que RNBV soulève "de sérieux questionnements concernant des dépenses susceptibles de se monter à de plusieurs millions d'euros depuis 2010". Le constructeur automobile ajoute que "de graves déficiences au plan de la transparence financière et des procédures de contrôle des dépenses", sont apparues dans l’audit en cours sur RNBV. Le 5 juin 2019, le constructeur français a indiqué envisager des poursuites contre Carlos Ghosn.

► ENQUÊTE INTÉGRALE | Renault : les mystérieuses filiales néerlandaises, une enquête de Laetitia Cherel, cellule investigation de Radio France.

► Cette émission est une rediffusion du 6 avril 2019.

Programmation musicale de Secrets d'info

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.