Pour continuer à décryper l'actualité et ses secrets pendant l'été, retrouvez chaque samedi deux enquêtes diffusées cette année.

Les services secrets turcs ont-ils frappé en plein Paris ?

"Secrets d'info" s'intéresse à un crime politique commis en plein coeur de Paris.

la communauté kurde rend un dernier hommage aux trois militantes assassinées
la communauté kurde rend un dernier hommage aux trois militantes assassinées © reuters

Le 9 janvier 2013 , trois militantes kurdes , dont une grande figure du PKK (Parti des Travailleurs du Kurdistan), Sakiné Cansiz, étaient assassinées.

La juge d’instruction Jeanne Duye r a aujourd'hui bouclé son enquête.

Et le 13 août 2015, Ömer Güney, 32 ans, a étérenvoyé devant les Assises de Paris .La date du procès n'a pas encore fixée.

L'hommenie toute implication, mais des caméras de surveillance, des résidus de poudre trouvés dans un sac lui appartenant, et del’ADN des victimes sur ses vêtements le désignent commele suspect numéro un.

Les services secrets turcs pourraient être impliqués dans ces assassinats. De nombreux éléments accréditent cette thèse :

  1. "Secrets d'Info" révèle qu'un ami venu voir Ömer Güney en prison a reconnu qu’il lui avait délivré un message codé à destination du MIT. Par ailleurs, nous sommes en mesure d'affirmer que les services secrets français avaient placé sur écoute le principal suspect avant les assassinats. Mais le contenu de ces écoutes reste classé secret défense.
  2. Ömer Güney a photographié des centaines de cartes d’adhérents de militants kurdes.
  3. Une conversation entre une voix qui s’apparente à la voix d'Ömer Güney , et un responsable du MIT (les services secrets Turques) qui a été versée au dossier judiciaire, évoque l’assassinat d’un autre militant kurde à Paris.
  4. La presse turque a publié ce qui ressemble à un ordre de mission émanant du MIT commanditant l’assassinat de Sakiné Cansiz.

L’hypothèse d’une dissidence au sein du MIT, pour torpiller un processus de négociation qui venait de débuter entre le pouvoir turc et le PKK , prend donc forme. Une enquête de Jacques Monin, à retrouver ICI.

Cette enquête a été diffusée une première fois le 29 mai 2015

Parc éolien : le vent de la corruption

Eolienne
Eolienne © DR
Le Service central de prévention de la corruption tire la sonnette d'alarme. Le **SCPC** dénonce des dizaines d'**affaires de prise illégale d'intérêts autour de l'éolien** . Le nord, le sud, le centre, l'est : **toute la France est concernée** alors que le gouvernement prévoit de **doubler** le parc éolien existant d'ici **2020.** Le reportage de **Claire Chaudière** se situe au coeur d'une petite commune rurale de**Basse-Normandie** . Direction [Saint George d'Annebecq](https://www.google.fr/maps/place/Saint-Georges-d%27Annebecq/@48.8865524,0.1773679,9z/data=%214m2%213m1%211s0x4809f3ef8a143795:0x40c14484fb80ca0), 140 habitants, dans l'Orne, aux portes du Pays d'Auge, où plusieurs élus d'un même conseil municipal ont été **poursuivis pour prise illégale d'intérêts.** Entre amertume et confidence, les habitants de cette commune déchirée par un projet éolien racontent. Selon le SCPC, [le Service central de prévention de la corruption](http://www.justice.gouv.fr/le-ministere-de-la-justice-10017/service-central-de-prevention-de-la-corruption-12312/) (qui dépend du ministère de la Justice), le cas de Saint George d'Annebecq ne serait pas un cas isolé. En effet, de nombreux maires et conseillers municipaux français**agiraient illégalement** : ils votent, donnent leur feu vert à l'implantation d'éoliennes sur leur commune tout en ayant un intérêt personnel dans le dossier. Ils toucheront parfois des loyers pour avoir accepté l'installation d'une éolienne sur leur propriété privée. Un véritable **revenu supplémentaire** pouvant aller de**1.000 à 10.000 euros par an.** Pour les associations opposées à la filière éolienne, c'est **toute une industrie qui est en train de se construire sur des bases illégales et des conflits d'intérêts** . Les élus attaqués dénoncent de leur côté des **poursuites abusives** et clament leur bonne foi. Quant aux promoteurs éoliens, ils ne veulent pas faire les frais de ce qu'ils jugent être avant tout une **croisade politique contre l'éolien** . Une enquête de **Claire Chaudière.** **_Cette enquête a été diffusée une première fois le 26 septembre 2014_**
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.