La révélation depuis octobre 2015 de nombreux cas d'abus sexuel sur mineurs par des prêtres catholiques et la nouvelle ligne définie par le Vatican dans ce type d'affaires a fini par contraindre l’Église de France à briser le silence dans lequel elle s'était enfermée et à faire enfin face à ses responsabilités .

L'enquête : Pédophilie dans l'Église, la conspiration du silence

La stratégie de l'étouffement qui était à l'oeuvre depuis des décennies au sein de la hiérarchie catholique n'est plus tenable. A la lumière des récentes affaires de pédophilie impliquant des prêtres en France, l'enquête de Laetitia Saavedra en démonte le fonctionnement, en révèle la mécanique.

Depuis septembre 2015 la posture de l'Eglise catholique est devenue claire, le pape François a énoncé la ligne de ces simples mots :

Personne ne doit couvrir des actes de pédophilie… C’est un sacrilège.

Et depuis l’église de France est elle aussi confrontée à plusieurs scandales. L’affaire la plus emblématique est celle du cardinal Barbarin .

Mgr Barbarin
Mgr Barbarin © MaxPPP / Mgr Barbarin © MaxPPP / Rachel Barranco, 2016

Cette affaire est née de la parole enfin libérée d'une victime d'abus, Alexandre Dussot , aujourd'hui âgé d'une quarantaine d'années. Il est à l’origine des premières révélations, mais aussi Dominique Murillo , qui est la compagne d’une autre victime du père Preynat . Psychologue et victimologue, elle prend en charge des victimes de viol et de violences conjugales.

Mais cette affaire lyonnaise n'est aps un cas isolé : Laetitia Saavedra a révélé sur l’antenne de France Inter comment les Jésuites ont été à leur tour rattrapés par des accusations semblables. Accusations de la part d'anciens élèves de "Franklin", la prestigieuse école Saint Louis de Gonzague à Paris 16è. Acculés par le scandale et sous la pression médiatique, les plus hautes instances catholiques de France paraissent avoir pris conscience du fossé qui les séparent du monde séculier. La parole des victimes devrait désormais être reconnue.

►►► Lire / écouter l'enquête intégrale de Laetitia Saavedra

L'interview : Vincent Neymon, communicant de l'Eglise de France

Vincent Neymon
Vincent Neymon © Radio France

Le directeur de la communication de la conférence des évêques de France réagit à l'enquête deSecrets d'Info sur les retards de l'Église catholique de France à reconnaître ses responsabilités dans les affaires de pédophilie récemment révélées.

La pédophilie est un péché grave à combattre absolument.

S'il est très clair sur la manière dont il faut définir les actes de pédophilie, il n'explique pas les raisons du long silence face aux alertes répétées des victimes.

►►► Visionner / écouter l'interview intégrale de Vincent Neymon par Matthieu Aron

Pas de chronique cette semaine

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.