L'enquête - Enquête sur l'Islam de France

Alors que le gouvernement réfléchit à une nouvelle organisation représentative de l’Islam de France , "Secrets d’Info" s'interroge surle poids des influences étrangères.

Devant la Grande Mosquée de Paris
Devant la Grande Mosquée de Paris © © Godong/Robert Harding World Imagery/Corbis

1. Le recteur de la grande mosquée de Paris est toujours directement nommé par le pouvoir algérien .

2. Son budget est voté par l’assemblée nationale populaire . 120 Imams sont détachés par Alger en France, 150 par Ankara (dont quasiment aucun ne parle le français ).

3. Le Maroc finance directement lefonctionnement de mosquées comme Saint Etienne ou Strasbourg . Les mosquées marocaines sont souvent plus que deslieux de prière . Certaines ont servi de bureaux de vote pour desélections marocaines . A Armentières dans le Nord, un litige entre un Imam et un président d’association cultuelle a récemment étéréglé directement par le consul du Maroc.

4. Les listes soumises au vote lors les desélections au CFCM (Conseil Français du Culte Musulman) sont très souvent établies dans les consulats , marocains, Algériens, Turques ou Tunisiens.

5. Il se crée par ailleurs une fracture entre une élite vieillissante dont la matrice reste tournée de l’autre côté de la méditerranée , et une jeune génération née en France qui aspire à un Islam de France renouvelé et francophone.

Face à cela, le gouvernement propose la création d'une nouvelle instance ,plus élargie , entrele CFCM et les pouvoirs publics . Mais renoncer auxfinancements étrangers pour les mosquées parait aujourd’hui illusoire , sauf àremettre en cause le principe de laïcité. La suite de l'enquête de Jacques Monin, à retrouver ICI

L'interview - Marc Lomazzi à propos de son livre "Comment la mafia du tabac nous manipule"

Marc Lomazzi "Comment la mafia du tabac nous manipule"
Marc Lomazzi "Comment la mafia du tabac nous manipule" © Radio France / Flammarion

"Secrets d'info" s'intéresse aux secrets de l'industrie du tabac.

Marc Lomazzi estjournaliste etrédacteur en chef adjoint duParisien aujourd'hui en France.

Il publie "Comment la mafia du tabac nous manipule" (Flammarion), un travail d'investigation qu'il a mené à partir desconfessions inédites de quatre repentis du lobby du tabac.

Ils sont directeurs des relations publiques, responsables financiers , chefs des ventes , leur mision est très simple : empêcher toute nouvelle loi ou réglementation anti-tabac.

La France est le pays le plus rentable du monde pour le tabac , dont la vente lui rapporte 14 milliards d'euros par an, l'équivalent de20% de l'impôt sur le revenu.

A côté des politiques publiques de santé , il faut donc chercher à s'entendre avec l'industrie du tabac ...

Comment la mafia du tabac nous manipule? C'est ce qu'explique Marc Lomazzi au micro de "Secrets d'info".

L'interview, à (ré)écouterICI

A la barre - Républicains dans le pétrain

Allegory of Faith (Geertruyt Soup), Joachim Kupke
Allegory of Faith (Geertruyt Soup), Joachim Kupke © / Joachim Kupke

Mesdames et Messieurs les auditeurs,

Vous le savez,aujourd’hui même , la Justice est saisie en urgence pour décider d’une interdiction de l’exploitation dela marque « Les Républicains » , déposée par l’UMP .

Pourquoi ? Parce quele droit des marques est très rigoureux : une marque ne peut pas décrire le produit ou le service auquel elle se réfère.

Par exemple : une marque de voiture ne peut pas exploiter la marque« voiture » ou « véhicule », ou unservice par internet ne peut pas exploiter la marque « internet ».

Juridiquement, cela s’appelle une « marque descriptive ».

Lamarque descriptive est un holdup surles mots , qui oblige à confondre le nom de la marque etla chose qu’elle désigne... La suite de la plaidoirie, à retrouver ICI

Un monde de rumeurs

Cette semaine, en plein festival de Cannes, Margaux Duquesne se demande comment les réalisateurs de cinéma traitent du thème de la rumeur, à l’écran

Réalisatrice tunisienne, Kaouther Ben Hania a présenté l’an dernier sur la Croisette son filmLe Challat de Tunis.

C’est l’histoire d’une rumeur :__ un homme en mot o, armée d’unrasoir, balafrerait les fesses des femmes , qui croiseraient sa route .

Interview, micro-trottoir, altercation avec la police … Le film atous les codes du vrai documentaire et pourtant… c’estune fiction .

Ce genre porte un nom, c’est le docu-menteur.

Selon la réalisatrice il permettrait aux spectateurs de s’interroger sur sa propre crédulité.

Si ce genre de films,jouant sur le mensonge n’est pas monnaie courante, l’un d’un eux avait provoqué une vraie polémique.

En 2002, Arte diffuse un film du documentariste William Karel :« Opération Lune » . La suite de la rumeur, c'est parICI

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.