Une grande enquête en deux parties de Benoît Collombat :

Depuis plus de quarante ans, malgré les scandales et les dénonciations, la Fédération internationale de football (FIFA) bénéficie d’une véritable impunité. Une situation qui vole aujourd’hui en éclats avec l’enquête conjointe des autorités suisses et américaines. De nombreux hauts responsables de la FIFA se retrouvent aujourd’hui dans le collimateur de la justice. L’inamovible président de l’organisation (de 1998 à 2015) Sepp Blatter a même été obligé de démissionner. Il est actuellement suspendu huit ans par la commission d’éthique de la FIFA, tout comme le président de l’UEFA (Union européenne des associations de football), Michel Platini. Corruption, clientélisme, pots de vins… «Secrets d’info » a enquêté dans les coulisses de ce pouvoir au-dessus de tous les pouvoirs.

Première partie : dans les secrets de la FIFA : le pacte Havelange-Blatter

Sur le papier, laFIFA est une association à but non lucratif de droit suisse fondée en 1904. Mais dans les faits, c’est une association qui brasse aujourd’hui des milliards. La FIFA regroupe 209 fédérations de football dans le monde. Cela représente plus de pays que les Nations Unies . L’organisation dispose d’un budget de cinq milliards de dollars, avec des réserves financières d’un milliard et demi. Ses revenus ont été multipliés par vingt en vingt ans.

C’est le brésilien Joao Havelange qui a « mondialisé » l’organisation dans les années 1970, tout en ouvrant la voie à la corruption. Sepp Blatter finira pas s’entendre avecHavelange . Un pacte pour ne surtout rien changer.

En 1982, Sepp Blatter et Joao Havelange
En 1982, Sepp Blatter et Joao Havelange © NL-HaNA, ANEFO @Wikicommons / NL-HaNA, ANEFO @Wikicommons

►►► Dans les Secrets de la FIFA (1) l'enquête complète à écouter et à lire ici

Deuxième partie : dans les secrets de la FIFA : le deal Blatter-Platini

Ce « système Blatter », hérité de l’èreJoao Havelange , rongé par la corruption et par le clientélisme explose désormais au grand jour. MaisSepp Blatter n’est pas le seul en cause. Le président de l’UEFA, Michel Platini, se trouve, lui aussi, dans la tourmente. CommeBlatter , Michel Platin i a été suspendu huit ans par la commission d’éthique de la FIFA, qui lui reproche d’avoir touché deux millions de francs suisses dans des conditions contestées. Blatter-P latini , c’est une longue histoire, un mélange de deals secrets et de trahisons.

Sepp Blatter et Michel Platini à Zurich, juillet 2015
Sepp Blatter et Michel Platini à Zurich, juillet 2015 © Patrick B.Kraemer/EPA/MaxPPP / Patrick B.Kraemer/EPA/MaxPPP

►►► Dans les secrets de la FIFA (2), l'enquête complète à écouter et à lire ici

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.